Accueil Billets préférés Ferrero, roche d’or à 104 Kara


– MOI : Nikola Karabatic, y s’épile les jambes ?

– SON AGENT : ah oui oui, Nikola est une légende.

Voilà, c’est à peu près  la seule fausse note d’une journée mémorable inoubliable grandiose magnifique.

Hier Gassou et moi on était invité par Kinder (Ferrero) au Temple sur Lot (47) dans le village-vacances qui accueille 160 enfants par semaine tout l’été avec le Secours Populaire. Je vous en ai déjà touché 2 mots ici (clic).
Oui une bonne action, du mécénat d’entreprise bien pensé, très bien organisé, super bien communiqué. Mais puisque c’est bien là l’essentiel Gassou et moi on a vu plein de mômes heureux, des étoiles dans les yeux, tout fou dans leurs jeux avec Nikola Karabatic himself en maître de cérémonie. Ou l’inverse tellement j’ai trouvé que Nikola était à sa place au milieu de tous ses gosses qui scandaient son prénom, comme une incantation, avant de le voir apparaître, là, en vrai, sous leurs yeux esbaudis.

Pour les étourdies ou celles qui rentrent de vacances, un rappel : Ferrero et Kinder ne m’ont pas invitée pour célébrer leur meilleure cliente depuis les 41 dernières années, non, non, ce n’est pas pour ça. Ni pour essayer de me corrompre avec un pot de Nutella, je ne suis repartie du Temple qu’avec des souvenirs plein la tête, mais quels souvenirs !

Nikola Karabatic à ma droite à table (je ne vous dis comme je me suis battue pour obtenir la place et comme j’ai été incapable d’en décrocher une, de parole) qui s’est enfilé tout le pain, les petits pois carottes, le rôti avant de nous gratifier d’un « Mais y’a que moi qui mange ici !« . Oui Nikola t’as tout mangé, mais avec tes 104 kg de muscle tu devais en avoir besoin…

Les 170 enfants + 1, le mien, à attendre leur autographe personnalisé, très sagement, en file indienne, un effort d’au moins 45 minutes pour Nikola, accompli sans sourciller du poignet, le coeur léger et le sourire aux lèvres parce qu’il y a eu aussi 170 photos + 1.

Un Nikola qui prend le temps de prendre le temps qu’il n’a pas pour aller saluer de jeunes joueurs de hand venus juste  pour apercevoir de loin leur idole et lui qui les repère, il a l’oeil le Kara, et va taper une petite discute.

Un accueil 5 étoiles par l’agence de com’ de Kinder, Gautier, François et Greg, aux petits soins sans en faire trop avec les blogeuses, les journalistes et des bénévoles du Secours Pop’.

Les blogueuses, Marjolaine de Marjolimaman (clic) et Alexandra de La bande à Jules (clic), une belle rencontre, j’ai appris plein de choses sur les couches Pampers et leurs composés chimiques, et découvert qu’on pouvait faire soi-même ses pastels à la maison. Et quels pastels ! que même si tu les jettes par terre ils ne cassent pas, à acheter là (clic).

Mon coup de fil de rattrapage à Tof‘ (mon consultant hand clic -) à 13h01 pour qu’il me fasse un résumé des boulettes à ne pas dire en présence d’un champion du Monde d’Europe Olympique de hand.

Impossible de clore cet article sans vous parler de la tête à Bob à notre retour, estomaqué, scotché, par ma journée à la gauche du Père Nikola, son héros qui a pris son fils dans les bras, même qu’il a déjà accroché la photo dédicacée au-dessus de notre lit.

J’ai du mal à le finir cet article, comme j’ai eu du mal à partir, je serais bien restée dormir avec les enfants si j’avais pu… pour finir donc, un grand merci à Bhakti, l’agent de Nikola, qui a su compenser un problème avéré de surdité (voir le début de cet article) par une extrême gentillesse, décontraction et simplicité, tout à l’image de la star interplanétaire avec laquelle il bosse. Nota  bene pour lui : ne pas oublier de m’appeler pour caler un reportage sur Nicola et l’équipe de Montpellier à la reprise du championnat.

On se quitte en images, avec de vraies photos d’un vrai photographe, Olivier Perez.

Crédit photo : Olivier Perez (un grand merci aussi à lui, super-réactif), Marjolaine et moi

 

22 COMMENTAIRES

  1. @Mel : J’en ai les larmes aux yeux… toute une journée… sans NUTELLA ! Merci à Kara et à FERRERO et à KINDER pour cette belle performance. Respect total.

  2. il a pris des risques bob en t’envoyant manger à côté de Niko.
    Tu ne touches plus au nutella?

  3. C’était un plaisir de vous rencontrer ! A ma décharge quand tu m’as posé la question il y avait 170 bambins qui hurlaient dans la salle !! Super ton blog, bises

  4. @Mathieu : il joue le 10 sept à Toulouse. Moi je dis ça…
    @Bhakti : c’est vrai je confirme, il y avait beaucoup de bruit 🙂
    Merci encore pour ce formidable moment et ravie de t’avoir rencontré également.

  5. Jalouse, le mot est faible. J’aurais adoré être à la place de Gaspard sur la photo

  6. Je garderai de cette journée le souvenir de belles rencontres avec notamment Mister Karabatic, Alexandra et toi. J’espère que l’on pourra se recroiser pour une épilation des jambes, heu, je veux dire pour une rencontre de légendes.

  7. Je suis jalousie. De toi, Mel, en raison de ta position préférentielle au repas. Et de Gaspard parce qu’il est dans ses bras, quoi… Jalousie, jalousie, jalousie !
    Bon, et puisque Bhakti passe par là : il s’épile ou pas, le Niko ?

  8. @Mag : l’est beau hein ^-^
    @Niña (avec la tilde olé !) (j’ai du rechercher comment on faisait avec ma mémoire de poisson rouge) : et oui ! Kara s’épile, à cause des massages, strips et autre soins plus faciles à recevoir quand on a pas de poils
    @Cranemou : merci ! Et bienvenue ici 🙂

  9. […] de blogueuse bordeluche payées en nature par Ferrerro à me photographier en compagnie de Nicola Karabatic (clic) ? Hein ? Karabatic, ce héros, qui d’après mes infos est en prison, je tiens ça de […]

Laisser un com'