Accueil Ma vie et moi Actualité Pourquoi j’écris pour Cubeek

Il y a des rencontres dans la vie qui ne doivent rien au hasard. Ma rencontre avec Cubeek est de celles-là. J’ai rencontré Géraldine, la rédactrice en chef du journal un matin de février 2010 dans une salle de sport (quand je vous dis qu’il n’y a pas de hasard). Cubeek n’existait pas encore. Géraldine le portait en elle, le mûrissait et moi je lançais ce blog.
Ce matin là autour d’une Power Plate, elle m’a parlé longuement de ce projet de journal d’infos gratuit plutôt culturel (mais pas que) qui mettrait à l’honneur des bordelais et des habitants de la CUB, m’expliquant que c’était avant tout une histoire de famille, qu’ils voulaient mettre en synergie les expertises de chacun pour produire quelque chose de différent, créer du lien, rapprocher les quartiers, suivre les lignes du tram.

Je me souviens l’avoir écoutée avide et passionnée pensant que je vendrais bien père et mère (surtout mon père) pour travailler avec eux.
Et puis les semaines ont passé, le projet a mûri tant et si bien qu’un beau jour de juin, il est né. Le premier numéro de Cubeek est sorti le 15 juin 2010, le jour où Enzo est parti rejoindre les étoiles.

Je me souviens avoir écrit à Géraldine un soir tard, je me souviens son coup de fil le lendemain tôt, je me souviens de ce café que nous sommes allées boire, des larmes qui ont coulé, de sa main qu’elle a mise dans la mienne.
Et puis je me souviens de sa première commande, de cet article qu’elle a voulu que j’écrive pour leur journal, de la peur mêlée à la fierté, de cette première interview que j’ai menée, de la pression que je me suis mise seule, des relectures que j’ai infligées à Bob, de l’appréhension qui m’a envahie lorsque j’ai envoyé le mail et sa pièce jointe, de l’angoisse de l’attente, du bonheur de ce SMS me félicitant pour mon travail.

Hier soir, l’équipe de Cubeek était réunie autour d’un verre, heureuse de se retrouver, curieuse de découvrir le dernier numéro. Le numéro 9 déjà.

Un numéro très réussi dans lequel portraits, zoom et link s’articulent autour d’un gros dossier sur l’IVG à l’occasion de la mise en place du « Pass Contraception » en Aquitaine. Pour ma part j’y signe un papier sur Le Discobike, dont je vous ai déjà parlé ici (clic).

Hier soir en rentrant, j’étais fière de faire partie de cette petite équipe là. Et je me suis dit qu’Enzo en faisait un peu partie aussi …

NB : vous pouvez retrouver Cubeek gratuitement dans 400 points de distribution de la CUB (médiathèques, commerces, Cap Sciences etc) et à son point de distribution fixe au 8 Porte Basse, dans une très jolie boutique depôt-vente.

 

 

4 COMMENTAIRES

  1. Merci de nous faire partager ça Mel. Je m’en vais en quête de ce mag que je ne connaissais pas encore.

  2. Idem + j’adore la photo de cette couv, elle est très décalée, loin des photos classiques qu’on a l’habitude de voir.

  3. j’essaie d’envoyer un message pour diffusion au magazine CUBEEK et je vous trouve.
    Le radis Noir, café associatif à Bègles inaugure ses locaux le vendredi 19 avril à 19h19 en musique et bonne humeur. Vous êtes cordialement invité à nous y rejoindre. Rendez-vous sur le site http://www.le-radi-noir.fr
    Cordialement

Laisser un com'