Accueil Ma vie et moi « Pour 100 briques t’as plus rien », parole de footballeur

 

Je me demandais bien comment j’allais pouvoir vous écrire  la proposition de François Hollande de porter à 75% le taux marginal d’imposition pour les revenus supérieurs à 1 million d’€.

Franchement j’en avais envie depuis lundi mais sous quel angle, hein ?

Comme il ne faut jamais désespérer des sportifs qui par essence sont des individus capables de tout, il suffisait d’attendre. Attendre que notre bon ministre des sports s’exprime. Attendre que le président de la Ligue de football professionnel s’exprime. Attendre qu’un joueur de foot s’exprime.

Je résume leurs pensées par quelques gros mots. Démagogie. Ça va tuer le sport français. Exil des talents. Championnat relégué en seconde division au niveau européen. Le ballon d’or revenant à Christophe Jallet footballeur de son état : « Je pense que si un jour on est soumis à ce régime-là, on aura forcément un peu l’impression de travailler pour pas grand-chose (…) On a un peu l’impression que ceux qui ont la chance de réussir, on leur tire un peu dans les pattes ».

On a enfin trouvé un indigné de la pelouse.

Je n’entrerai pas dans la bataille fiscale pour vous expliquer qu’en fait, plus on gagne d’argent moins on paie d’impôts, d’autres l’ont fait avant et beaucoup mieux que je ne saurais le faire (clic).
Je ne détaillerai pas non plus la mesure qui a été sciemment ou pire encore, involontairement, travestie par la droitepopulairedesriches et le candidatprésidentdes pauvres en « Hollande veut taxer les revenus supérieurs à 75% ».
Non je ne ferai rien de tout ça.
Je m’arrêterai simplement sur cette phrase qui résume la philosophie de ces Mozart qu’on assassine, « Je pense que si un jour on est soumis à ce régime-là, on aura forcément un peu l’impression de travailler pour pas grand-chose». Christophe Jallet gagne semble-t-il selon les chiffres communiqués par son club le Paris Saint Germain 100 000€ brut par mois soit 1,2M€ en annuel brut. En clair il y a peu de chance qu’en net fiscal il dépasse le seuil de la tranche marginale proposée par François Hollande mais telle n’est pas la question.

1,2M€ annuel, c’est 71 années de SMIC… qu’est-ce qui peut justifier économiquement, socialement, moralement, humainement, un tel écart de rémunération entre un smicard et un top footballeur ou top artiste ou top patrons du CAC 40 ?

Ce n’est pas l’utilité sociale, le footballeur professionnel étant aussi indispensable à l’homme que la cigarette et l’alcool dont on sait à quel point ils sont taxés.

Ce n’est pas l’économie puisque les clubs de Ligue 1 de foot étaient en déficit cumulé de 180M€ (clic) en 2010. Rappelons également que ce sont  nos impôts qui paient les grands stades pour que des talents comme ceux de Christophe Jallet puissent s’exprimer aux yeux du monde entier lors de l’euro 2016.

Ce n’est pas la valeur humaine, je ne connais pas ce monsieur mais il ne me semble pas démontrer des qualités intellectuelles, physiques, techniques, compassionnelles etc. équivalentes à celles de plusieurs smicards réunis.

Ce n’est pas la morale puisque gauche et droite sont d’accord pour considérer ce type de rémunération comme indécentes, inadmissibles, intolérables. 

Alors quoi,  qu’est-ce que c’est ? Quelle martingale ont bien pu trouver tous ces millionnaires pour faire croire qu’ils étaient indispensables au pays, et que le pays allait s’effondrer s’ils le quittaient ?  Qu’est-ce qui peut bien nous lier, collectivement, à eux ? Quelle faute avons-nous à nous faire pardonner pour les payer si cher ?

Je cherche mais je ne trouve pas, vous avez une idée vous ?

Ce que je comprends encore moins c’est que la taxation de ces hauts revenus puisse être discutée à ce point, non pas par l’UMP ou le FN, c’est cohérent, mais par des quidam sur les sites, les forums… aucun d’eux ne gagne ni ne gagnera jamais de telles sommes mais certains trouvent normal qu’un pousse-citrouille empoche des dizaines de milliers de fois ce que rapporte une garde à un interne en médecine. Interne qui peut-être leur sauvera un jour la vie à eux ou à leur progéniture. Je ne veux pas faire pleurer sur le sort des médecins, je pourrai prendre l’exemple des ouvriers qui bossent à la chaîne, des femmes de ménage qui nettoient nos bureaux, des profs qui enseignent à nos enfants

Je n’ai aucune jalousie par rapport aux footballeurs, aux artistes ou aux patrons du CAC 40. J’ai une jolie femme, de jolis enfants, une jolie voiture et des belles baskets ASICS et je joue au squash. Je n’ai  aucun intérêt direct, financier, à ce que François Hollande soit élu. Et pourtant son élection me semble indispensable pour au moins, un peu, commencer à changer les choses. Juste commencer à retrouver le goût du collectif, le sens de l’équité, le vouloir vivre ensemble. Parce qu’après 5 années de Sarkozy-candidat-bling-bling la France ressemble aux rues de Bayonne hier (clic), déchirée, irrespectueuse, et surtout, sans espoir.

Le monde ne tourne plus très rond, même si parfois il atterrit encore, miraculeusement, dans la lucarne de quelques uns.

J’en étais là, dubitatif mais combatif, j’en étais là juste avant de sombrer dans le contemplatif de mots simples et pourtant si forts, ceux de Michel Rocard dans un entretien au quotidien Le Monde pour la sortie de son dernier livre « Mes points sur les i » (clic). Michel, si tu m’entends, merci.

…Comment décririez-vous le monde de demain ?

Une société moins marchande, moins soumise à la compétition, moins cupide et organisée autour du temps libre. J’ai coutume de dire que dans les cinq plus beaux moments d’une vie, il y a un (ou des) coup(s) de foudre amoureux, la naissance d’un enfant, une belle performance artistique ou professionnelle, un exploit sportif, un voyage magnifique, enfin n’importe quoi mais jamais une satisfaction liée à l’argent. Donc c’est un monde de pratiques culturelles et sportives intenses, de temps familial abondant, de soins aux enfants et de retour à des relations amicales festives.

C’est le monde selon Rocard ?

Non, c’est une nécessité.

Juriste par intérêt, fonctionnaire par conviction, sportif par addiction, blogueur par plaisir, mari par devoir (Mel était seule et abandonnée quand je l'ai rencontrée...), père au quotidien et même plus... C'est ce CV tout simple qui me donne le droit de vous faire l'article sur MALINMALIGNE, et de vous accompagner vers mon étoile...

24 COMMENTAIRES

  1. Très beau billet. J’ai mis un peu de temps à me rendre compte que ce n’était pas la plume de Mel…

    Je suis 100% d’accord avec ton analyse, de A à Z. Parfois, je me demande ce que serait notre société et comment se répartiraient les rôles si nous avions tous le même revenu, quel que soit notre job ou notre non-job. Comment gérerions-nous notre temps ? Quels seraient les rapports humains ?

    Le revenu garanti pour tous, une utopie sans doute mais une piste de réflexion pour revoir des aberrations persistantes !
    http://www.alternatives-economiques.fr/un-revenu-pour-tous–precis-d-utopie-realiste_fr_art_946_50275.html

  2. Bonjour

    Je suis votre blog fidèlement mais je commente très rarement.

    A la lecture de ce texte je ne peux que vous dire à quel point je partage votre avis et souvent vos colères. Et pourtant je ne vais probablement pas voter.

    Croyez-vous vraiment que l’élection de François Hollande ramènera « le goût du collectif, le sens de l’équité, le vouloir vivre ensemble » ? J’aimerais le croire ….

    Bravo à vous deux.

  3. @Man : ci joint les salaires (sans les à – côtés )

    - François Hollande : 30 387 € mensuels en 2012
    - DSK : 60 833 € mensuels nets d’impôt en 2011
    - Fabius : salaires + retraites = 12 930 mensuels brut + 2 SCI etc
    - Montebourg : 14 000 euros bruts par mois
    - …

    Nous sommes un peu loin des smicards non ?

    Biz

  4. @Mag : les 30K€ de FH sont un hoax, sauf preuve du contraire, L’Express a mené une (vraie) enquête avec d’autres résultats : http://www.lexpress.fr/actualite/patrimoine-de-francois-hollande-d-un-couple-a-l-autre_1084958.html.

    Quoiqu’il en soit la question de la rémunération des hommes politiques peut être posée, ainsi que celle du train de vie de l’Etat et de nos institutions, ce n’est pas une question taboue. Qu’attendons-nous des hommes politiques et à quel prix ?
    Servir le pays mérite une rémunération conséquente, au vu des risques encourus et des sollicitations permanentes dont les élus font l’objet, et de leur utilité sociale également.

    C’est la même question qui se pose pour les patrons du CAC40, qui sont interchangeables et dont la prise de risque se limite à se demander s’ils vont prendre l’ascenseur ou l’escalier pour accéder à leur bureau le matin. Qu’est-ce qui justifie ou explique leur rémunération, et la différence avec leurs collaborateurs ?
    Je pense quant à moi que leur rémunération est totalement excessive et que la hausse de leur rémunération toutes ces dernières années n’a pas été utile au pays, c’est le moins que l’on puisse dire. Comme celle des footeux ou des artistes.

    Et puis remarque bien que la question se pose aussi pour les fonctionnaires, dont la rémunération, avec les primes, varie du simple au quintuple à grade égal. Et je ne pense vraiment pas que ce soit l’utilité sociale qui explique la (notre) différence ;-)

    @Nina : merci, avec plaisir !

    @Belleplante : je comprends votre indécision, vos doutes mais je suis un indéfectible optimiste, je crois en la politique, aux effets des décisions de nos dirigeants et je rends grâce à N. Sarkozy d’avoir mené une vraie politique de droite depuis 5 ans, socialement et économiquement. C’est la preuve que l’on peut changer les choses, en bien ou en mal, en mal en l’occurrence, que les politiques ont encore un rôle déterminant pour façonner notre société même s’ils ont encore du travail à faire pour s’adapter à certaines évolutions du monde. Je dis « à certaines » car la politique c’est aussi une vision, un cap à fixer, une permanence à assurer, le respect des fonctions… bref la politique n’est pas un produit de consommation courante, et les partis ne sont pas des marques de lessive qui doivent changer la couleur de l’emballage en fonction des sondages et des humeurs des français.
    La politique c’est aussi l’art du dialogue et du compromis, de la concertation, ce n’est pas une faiblesse selon moi pour un président de la république (ou un candidat) de dire « voilà les orientations, le cadre, maintenant aux acteurs d’un secteur de se mettre autour de la table, de discuter et de faire des propositions etc. » même s’il revient ensuite aux hommes politiques, au président, au Parlement, de choisir entre différentes options.
    Il nous faut aussi retrouver le goût du temps long, abandonner le « tout, tout de suite » de nos sociétés contemporaines vouées au culte de l’instantanéité et du divertissement. Et des effets de com. La demande d’activisme médiatique, nous y participons tous, d’une façon ou d’une autre, et les politiques n’en sont pas responsables, F. Hollande ne peut pas changer la règle imposée par les médias et ses adversaires en cours de campagne, je ne pense pas que ce soit possible.
    Et puis une élection présidentielle, ce n’est pas que l’économique pour lesquelles les solutions à mettre en œuvre demandent du temps et l’acceptation de nos partenaires même si on peut leur montrer la voie par l’action. Une élection présidentielle c’est le choix d’un homme et le choix d’une vision de la société.
    Le devenir collectif se pose au travers la question de la solidarité nationale que nous voulons, de la place accordée aux minorités, du renouvellement des élites y compris politiques, des questions sur la recherche (par ex. les cellules souches), la santé, les droits des homosexuels, les questions énergétiques, le rôle de l’école ou de l’enseignement (éduquer ou former de futurs salariés) etc l’approche et le fonctionnement du pouvoir, le fonctionnement des institutions. Il y a plein de questions fondamentales qui ne sont pas suffisamment abordées dans ce début de campagne parce que c’est l’actualité qui fait le débat (les fermetures d’usine en 2012 contre les faits divers en 2002) et c’est regrettable. Mais la campagne n’est pas finie ! et là encore, en comparant les programmes, on constate qu’il y a un vrai choix à faire entre la droite et la gauche.
    Voilà, c’est mon avis, j’espère le faire partager, j’espère aussi et surtout que chacun(e) est prêt(e) à s’engager car ce monde est le nôtre et à notre niveau on peut agir. Même un peu c’est déjà beaucoup.

    Vive la république, vive la France ;-) !

  5. Bien écrit j’espère que ça va faire bouger le monde. On en a marre de galérer les fins de mois et encore nous n’avons pas trop à nous plaindre comparer à d’autres qui ont encore un toit mais pas de quoi le chauffer…..et les autres qui n’en ont plus……je vois mal l’avenir de nos enfants si une telle situation persiste…mais il faut rester optimiste comme on dit mais c’est de plus en plus difficile…. bisou Mel !!!!!

  6. Bonjour à tous
    Je découvre ce blog de Mel et en même temps cet univers des blogs. Et oui il n’y a pas que sur les salaires qu’il y a des différences entre les sapiens sapiens dans ce monde! L’envie me prends de commenter cet article, peut être le désir de me mêler au débat politique, comme il m’arrive souvent à l’approche des élections présidentielles… Oui je sais c’est pas sérieux mais j’ai bien des collègues de travail qui bossent que les années bisextiles!!!!
    J’ai envie de réagir par rapport à plusieurs choses et j’e choisis comme angle d’attaque de faire un parallèle entre les hommes politiques et les footballeurs professionnels.
    Je vais essayer à travers cela d’expliquer pour les footeux gagnent tant , pourquoi leurs motivations ne sont pas si éloignées de celles des hommes politiques, pourquoi ils nous ressemblent et vous convaincre que ce ne sont pas des extra-terrestres tant il est vrai, je le concède que la remarque de Jaillet est ahurissante!
    Tout d’abord, comme je n’aime pas faire les choses de façon conventionnelle, je commence mon parallèle par une différence: les hommes politiques s’expriment mieux. Heureusement! On se moque toujours de la façon dont s’expriment les pros du ballon rond, qui cela n’arrange rien sont souvent interviewer à chaud après leur match. Mais demande-t-on à un leader politique de s’exprimer avec un ballon?Pourquoi demander à un footbaleur d’avoir un bac + 12? Mes comparaisons, excusez moi feront fis du débat entre la gauche et la droite, comme je ferai fis de l’opposition entre les joueurs de Saint Etienne, du PSG ou encore de Barcelone.
    Qui sont ces hommes? Pourquoi les comparer? Présentent ils des similitudes? Pourquoi certaines personnes se passionnent pour les débats politiques et d’autres pour les matchs de foot de Leur équipe! Ces politiques ou ces footbaleursne sont ils pas capable de faire espérer, rêver, faire s’unir des gens très différents, les faire frapper dans leur mains, chanter, se passionner…oublier!
    Ainsi selon moi il remplisse un premier grand rôle de plastron. Des intermèdes au quotidien pénible pour la majorité, absurde, nous faisant oublier nos difficultés. Est-ce bien parce qu’ils font rêver et mobilisent des mouvements de foule qu’ils méritent leur salaire?
    Stimulent ils l’économie? A ce titre vous parlez du déficit des clubs français (à l’image de toutes les économies européennes) de 180 millions d’euros, c’est moitié moins que le seul clud de Barcelone… Des clubs qui dépensent plus qu’ils ne gagnent c’est absurde? Mais qu’est-ce que fait l’état, que font les hommes politiques qui tour à tour sont au pouvoir? Ils jouissent de leur pouvoir, dépensent énormément dans leurs déplacements, leurs banquets etc…
    Pour autant les uns comme les autres ne sont pas prêts à partager leurs gains, leurs avantages… Vous même qui êtes le parfait exemple de l’homme moderne accompli, lequel est passé maître dans l’art d’accumuler. Vous ‘êtes pas jaloux car vous possèdez ce que je que vous avez énuméré dans votre article (bravo si vous vous contentez d’une seule voiture, d’une seule femme etc.. mais attention à ne pas prendre les êtres humains pour des possessions!) Seriez vous prêt à tout partager avec votre voisin plus démuni tous vos biens (pour cela je vous conseillerais de ne pas considérer votre femme comme un bien.. réfléchissez ;) ) Ces hommes politiques et ces footeux sont comme vous et moi, des êtres humains et mon constat est que plus on en a moins on partage!
    Ne croyez vous pas que certains hommes politiques ne feraient ils pas mieux de partager leurs richesses pour être plus convainquants par exemple…plutôt que de le garder pour se payer des mineures et parfois de très bons avocats (entendez très chers). On en vient à la question du pourquoi choisit-on d’être un homme politique ou un footbaleur? Pour la passion. Oui peut être! Mais surtout pour la gloire le prestige, le regard des autres, l’argent les femmes… la toute puissance. La recherche de ces choses là chez les personnes dont on parle aujourd’hui est exacerbée que chez la majorité des gens.
    Ils ont bien sûr un talent qu’ils utilisent. Est-ce plus noble de mener des gens naïfs et démunis par le bout du nez les faire dépenser le peu qu’ils ont d’argent pour financer un parti ou aller au stade, en les menant par le bout du nez grâce à leurs pieds ou leur pouvoir de persuasion.
    Les politiques arrivent à faire voter des lois qu’ils trangressent aussitôt, à nous faire la morale, le footbaleur lui emboîte le pas! Que ce soit au volant d’une voiture officielle ou d’une sportive, le pouvoir et l’argent permettent bien des écarts. Avec de jeunes prostitués par exemple, qu’elles soient de Lille de Paris de New York ou d’ailleurs… La compagne de DSK est elle d’ailleurs plus courageuse que la femme à Franck Ribéry! Moi aussi J’AI (beurk!) beaucoup de choses qui me comblent dans la vie , j’aurais toutefois beaucoup de mal à tout partager (ma femme fait ce qu’elle veut!) si Messi me prêtait sa belle voiture je ferais bien un tour, j’aurais du mal à ne pas me laisser porter si les gens se mettaient à croire en moi plus qu’à un autre…
    En résumé la société va mal parce que l’être humain va mal! Il nous faut retourner à des valeurs plus saines tellles que la famille, l’amour, la vie en société, l’aide à notre prochain. Il nous suffit parfois d’avoir un coup dur dans la vie pour comprendre que ces possessions sont bien futiles à comparer de la santé de nos enfants, le bien être de nos proches voire de notre planète! Quel politique s’en soucis d’ailleurs? Il ne faut pas suivre ces gens qui passent leur temps à nous diviser (pour mieux règner sans doute!), ne pas croire que l’on peut être tous beaux, en bonne santé, riches, être bons footbaleurs et bons orateurs, tous vous savez que c’est une utopie!
    Et puisque c’est le débat, je pense que le footbaleur est aussi utile que l’homme politique dans notre société actuelle, il ne partagera pas plus son gâteau, il fait rêver bien des gens pendant que l’homme politique fait espèrer d’autres et je crois sincèrement qu’ils ont les même motivations malheureusement qui se rapprochent plus des 7 péchés capitaux que de leur grandeur d’âme!!!
    Voilà. C’est la première fois que je m’explique sur un blog. J’espère ne pas me faire jeter! Gardons le mora! Je suis de ceux qui pensent que l’homme est une pierre à polir (qu’on ne polit pas avec de l’argent ni avec de la gloire mais plutôt avec de l’humilité, de l’amour de la compassion, de la probité…..des choses comme ça)
    J’aime déjà le blog et je trouve chaque témoignage intéressant, bien loin des risques d’addiction voire d’endoctrinement aux grands médias. Merci Mel. Je sais pas si ça se fait. Bonne journée à tous!
    PP

  7. @Lolo : et la bise à moi qui ai écrit l’article, non ? :-)

    @Mamillon : merci mère mais je crains que tu ne sois un peu de parti pris :-) . Enfin ça me fera toujours un vote…

    @LN : bravo pour être aller au bout de mon long commentaire et merci!

    @Patrick : Bienvenue sur le blog et dans notre univers. Même si vous avez connu Mel avant sachez que je ne vous en veux pas :-)
    Sur le fond je ne partage ni votre analyse ni votre point de vue.
    Même si le divertissement est utile à l’homme, en faire l’objectif d’une société est nocif, corrosif, destructeur du lien social. Or c’est ce que nous vivons, nous sommes dans une société du spectacle et du divertissement permanent, tout doit être ludique et simple, facile à comprendre… mais le monde, la vie en collectif, la rencontre, la découverte des autres, c’est long, dur et compliqué, ça demande des efforts, ça demande de s’ouvrir, ça demande de comprendre et de se mettre à hauteur de l’autre.
    Cette société du divertissement explique aussi pourquoi un footeux gagne 70 années de SMIC. Le fait que ce footeux gagne bien sa vie n’a rien de choquant en soi, Platini dans les années 70/80 était une star planétaire, il gagnait bien plus qu’un smicard mais la différence n’était pas aussi disproportionnée. Qu’est-ce qui justifie cette explosion ? Pourquoi cette place accordée au divertissement ? Cette forme de divertissement est justement ce leurre que vous semblez déplorer et qui fait passer l’individu à côté de la vraie vie, des vrais problèmes, des vrais enjeux, ceux du partage et de l’échange avec l’autre.

    Sur moi, vous avez raison sur un point, mes doigts ont rippé, je ne possède pas Mel ni mes enfants, le verbe « avoir » est inapproprié. Je gagne bien ma vie, je ne me plains pas, mais j’ai pour principe d’en redonner une partie à la société sous forme d’impôts : en clair je me refuse à toute niche fiscale. Nous sommes dans une société organisée, avec un Etat, des associations, et c’est à eux d’organiser la redistribution, collectivement, pas à moi même s’il m’arrive de faire des dons à des assos. J’arrête de parler de moi car ce n’est pas le problème en fait.

    Là où votre propos me heurte le plus c’est sur la comparaison entre homme politique et footballeur, je ne pense vraiment pas que le footballeur soit aussi utile que l’homme politique dans notre société, mais alors vraiment pas. Et puis même si le footballeur était juste « aussi » utile comme vous le dites qu’est-ce qui justifie une telle différence de rémunération ?
    Les footballeurs ne sont pas aussi utiles parce que les hommes politiques interviennent pour gérer les affaires publiques, ils s’engagent pour nous, pour vous, pour moi, ils prennent des décisions qui engagent une ville, un pays… on peut en changer, ils sont élus et soumis à une demande permanente des citoyens-électeurs. Le footeux n’apporte que du rêve au mieux, il n’apporte que cette illusion que vous déplorez, et il ne l’apporte pas par dévouement aux autres, mais pour son profit et intérêt personnels. La preuve en est que si on leur ampute un peu de leur rémunération, la France, les gens qui les aiment, les admirent, ils n’en ont rien à faire, ils sont prêts à partir. Et je dirai… bon vent !

    Les hommes politiques ne sont pas tous des manipulateurs, même si certains le sont. Les hommes politiques ne sont pas tous corrompus, même si certains le sont. Et tous les hommes politiques n’ont pas les moeurs de DSK… alors que tous les footeux professionnels disent et vivent la même chose, en dehors du monde, en dehors de la réalité, et se moquent bien de ce qui peut arriver aux millions de personnes qui les admirent.
    Lisez Onesta dans Libé du jour, lui aussi il fait rêver avec le hand’ (http://www.liberation.fr/politiques/01012393653-onesta-les-impots-cela-ne-tuera-pas-le-foot ) ce n’est pas pour ça qu’il demande à gagner les millions du foot qui ne sont rien d’autre qu’une bulle spéculative. Sans les hommes politiques, pas de fonctionnement de la cité. Sans footballeur pas d’abonnement à Canal plus, basta, rien d’autre.

    Et pour la comparaison dette de l’Etat et dettes des clubs de foot la différence est majeure : si un Etat est en déficit, il peut augmenter les impôts donc ses recettes et ne sera jamais en dépôt de bilan. Pour un club de foot il peut… faire appel au roi d’Espagne comme à Madrid ou pas grand chose d’autre avant le dépôt de bilan. Ah si, il pourrait baisser les salaires, mais semble-t-il que c’est très difficile. Étonnant, dans une logique soit disant concurrentielles/capitalistes, alors que des grandes entreprises hyperrprofitables licencient juste pour améliorer leur cours de bourse, les clubs de foot n’ont pas l’idée toute simple de compresser leur masse salariale pour améliorer leurs comptes.

    Rien ne justifie les salaires des footeux. Rien.

    Mais merci à vous d’avoir exprimé votre opinion et au plaisir de vous relire.

  8. Re… :)
    J’y prends goût! Mince j’ai compris que vous étiez l’époux de Mel… Enchanté!
    Oui j’ai été un peu dur avec les hommes politiques mais je trouvais qu’il y avait eu des propos un peu dur envers les footbaleurs, je voulais peut-être proposer des généralités équivalentes pour heurter de la même façon. Je maintiens tout de même que le footbaleur reste utile à la société qui est bien souffrante. Dans cette pièce de théâtre que nous jouons tous le roi et le bouffon ont leur rôle, même le roi demande à être diverti… même les politiques vont au stade…
    Par ailleurs je pense que les salaires des footbaleurs devraient plutôt être comparés à d’autres artistes stars cinématographiques, de la chanson, voir d’autres sportifs de sports qui déplacent les foules également. Car vous savez bien que les cachets des chanteurs des acteurs dépendent également du monde qu’ils déplacent jusqu’à leur spectacle et c’est là qu’il y a une différence entre le handball et le football! Entre le sport et le travail d’un ouvrier d’un fonctionnaire… On peut mettre du coeur à l’ouvrage dans notre métier mais certains métiers nécessitent des talents spécifiques… et c’est ce que l’ego de M JAILLET ne lui autorise pas à relever, c’est que pour aller à l’étranger et donner moins d’argent à l’état, il faut avoir un peu plus de talent qu’il n’en a… on a déjà bien payé le prix de la différence des salaires entre les pays puisque nos meilleurs joueurs sont déjà partis et ne sont pas prêts de revenir… ainsi on ne gagne plus de coupe d’Europe… et c’est la que le bas blesse… c’est cette inégalité qui gène les sportifs, les fanatiques, les gens qui portent leurs espoirs dans les grandes victoires. Vous savez bien qu’en période de grands événements sportifs, de coupe du monde de football, si en plus la France gagne tous les gens sont en liaisse, les problèmes sociaux passent au second plan… même si ce n’est pas comme ça que ça devrait être…
    Pour ce qui est de compresser les masses salariales, cela veut dire départs des bons joueurs pour d’autres clubs, moins de monde au stade, plus de champions ligue au cours de laquelle chaque tour rapport des millions à un club… L’équation est simple même si je suis loin de travailler dans le monde économique quoi que quand je vois comment est géré mon milieu, il semble que les comptes soient plus importants que l’aspect humain de ce service public! mais c’est un autre débat!
    Ainsi je pense avoir donné une explication à ton étonnement quant au fonctionnement des clubs, tu ne peux pas comparer ceux ci à une entreprise du CAC 40!
    Ou alors dis toi que si tu veux baisser les salaires dans une telle entreprise tu changes de joueur ton produit est de bien plus mauvaise qualité, ta politique commerciale diffère, tu ne vends plus ou bien moins chère et tu coules tout doucement (analyse simpliste je te l’accorde)
    Quant à mon tableau des hommes politiques, je reconnais qu’il était un peu sinistre, pessimiste, tout comme celui de l’être humain. Je suis pourtant quelqu’un de très positif et qui aime son prochain, mais mon métier malheureusement me fait cotoyer le côté sombre de la société… et je perds parfois la foi. Et là je tombe dans le même piège que toi je parle de moi!
    Mais qu’à cela ne tienne nous sommes des gens forcément différents, sans savoir si nous avons des affinités j’aime notre échange, il a quelque chose de constructif, et je vous autorise à penser que vous êtes de propriétaire de votre femme de temps en temps, de choyer une femme ou des enfants au quotidien avec tout notre coeur est bien plus louable et méritant que de possèder certaines choses avec notre argent! Et j’avais bien compris que le verbe avoir dans ton cas n’était qu’une maladresse les concernant. Au plaisir
    (et merci pour ton article :) )
    PP

  9. J’ai envie de faire court …

    « le footballeur professionnel étant aussi indispensable à l’homme que la cigarette et l’alcool dont on sait à quel point ils sont taxés. » —> oh oui oh oui oh oui ! Que c’est bon !

    Donc c’est un monde de pratiques culturelles et sportives intenses, de temps familial abondant, de soins aux enfants et de retour à des relations amicales festives. —> oh oui oh oui oh oui ! Que ce sera bon !

  10. super article,échanges constructifs .
    Manu,tu es bientôt prêt pour être journaliste à libé
    Et moi,je voterai bien Rocard=)

  11. @Patrick : on ne se mettra pas d’accord. En revanche précision de taille : certains clubs de foot sont comme des sociétés du CAC 40, c’est-à-dire côtés en Bourse. Tottenham a été le 1er club côté en Bourse en…1983. Lyon a été introduit en 2005. Tu vois il n’y a aucune raison que ces clubs dépensent plus qu’ils gagnent… sauf à les subventionner avec de l’argent public comme… c’était déjà le cas en France (ex. financement des stades). En clair, il faut baisser la masse salariale et ne pas financer les grands stades par l’impôt !

    @Monsieur Steph : on est bien bien d’accord!

    @Val : Mais quel repère de gauchistes ce site :-)

  12. Sur l’ensemble de l’article(fond et forme),un grand bravo!
    quant à qualifier ta voiture du même adjectif que ta femme et tes gosses, je ne suis pas d’accord(à moins que tu n’ais changé de voiture depuis la dernière fois!!!).
    Merci de secouer le prunier pour voir ce qu’il en tombe!
    Pascal

  13. En envoyant un commentaire avant d’avoir lu les autres,je me rend compte que c’est un peu court ,mais après bazas langon,j’ai un peu la flemme!

  14. Val vous avez mis le doigt dessus. Certains ont du mal à mettre leurs convictions politiques de côté et ainsi pouvoir réévaluer leurs opinions… Les clubs de foot ne devraient pas être au CAC 40 et ne devraient pas pouvoir appartenir aux émirs ou pire encore aux richissimes russes dont on sait bien d’û vient l’argent. Mais en 2012 comme en 1980 puique vous avez aimé cité Platini, les grands joueurs vont vers les clubs qui ont le plus de moyens, payent le plus et quittent les centre de formation français qui sont parmis les meilleurs de plus en plus tôt pour se diriger vers les même clubs qu’à lépoque. Aujourd’hui, ca va plus loin, bien des clubs se payent des grands joueurs, les mettent sur le banc des remplaçant pour qu’ils ne jouent pas dans leur club rival. Et puiqu’on continue de s’en prendre à ses pauvres footbaleurs, je vois bien plus de footeux participer à des oeuvres charitables, utiliser leurs prestige pour aider les malheureux et y mettre leur ponion que bien des hommes politiques. Et ce ne sont pas les joueurs qui ont fait leurs salaires mais les clubs donc en quelque sorte la demande!!!!!!!! Et dommage que je ne sois pas assez convainquant avec mon explication sur les talents… Etonnant que vous ne vous offusquiez pas des gains des stars de ciné, des primes de licenciement des patrons des entreprises du cac 40. Etonnant que vous ne puissiez pas voir les mérites de ces joueurs qui ont tout sacrifié ‘souvent leurs parents aussi) pour être professionnels, il faut pour cela pouvoir se dire que les efforts physiques sont aussi durs que les efforts intellectuels…
    Et je vois que l’on compare le footbaleur à la cigarette ou à l’alcool… pourquoi pas puisque les smicards vont au stade, fument et boivent comme tous ceux qui le veulent (même si personnellement je trouve que ce sont des mauvaises dépenses!)
    Vous ne m’avez pas convaincu non plus. Sauf si votre article était juste basé sur le fait que leurs salaires étaient injustes ; pour cela on est d’accord. Mais vos solutions ne seraient valables que si tous les clubs (et tous ne sont pas côtés) baissaient leur masse salariale en meme temps… Une utopie vous en conviendrez… resterait encore à résoudre le problèmes des émirs et des voyous de l’Est qui ne tiennent pas à se débarasser de leurs jouets! Et le pouvoir de l’argent… Actuellement tant qu’on ne pourra pas aller se distraire en dansant la lambada sur une autre planète avec des femmes extraterrestres il n’y aura pas mieux pour eux que de faire joujou avec un club de foot! Ca ça me débecte! Mais les footbaleurs… ce sont des pions! Des pions qui s’en mettent plein les fouilles c’est vrai mais des pions!
    Bonne nuit
    PP

Laisser un com'