Accueil Testé pour vous Piscines Nage avec des palmes

Ce soir, à l’heure où j’écris habituellement ici (vers 21h), mes palmes, Stéphanie et moi  nous retrouverons à la piscine avec Romain, mon nouveau coach.
Marc, si tu me lis, saches que je ne t’oublierai jamais (toi et tes fractionnés). Mais là maintenant j’ai décidé qu’entre nous tout était fini. La course à pied et toi vous m’avez tuER, l’un de nous doit partir. J’ai décidé que ce serait toi coach.

A ta place, j’ai mis Romain Février avec lequel je nage avec des palmes en compagnie de Stéphanie (de dos sur la photo).

Au programme au moins une séance par semaine de longueurs diverses et variées dans les eaux turquoises des piscines de Bordeaux (je vous fais envie là, hein).
Si je voulais je pourrais même palmer tous les soirs de la semaine ou presque. Mais comme je suis une fille raisonnable et qu’accessoirement j’ai un mari et des enfants qui comptent un peu sur ma présence le soir, je n’y vais que le lundi ou le mardi.

Le lundi l’entrainement se déroule à la piscine Tissot, sauf que depuis quelques semaines à cause d’une toute petite complication (une baie vitrée s’est écroulée), on palme le mardi à la piscine du Grand Parc. Ce qui m’arrange, vue que j’habite à côté.
Le mardi donc de 20h30 à 22h00, c’est échauffement, palmage cool et moins cool, nage costale, crawl, dos-crawlé et crawl, dos crawlé, crawl, dos crawlé et crawl jusqu’à ce que les maîtres-nageur éteignent les lumières et coupent l’eau chaude des douches, seul moyen pour sortir mes co-équipiers et membres du club Bordeaux Palmes Aventure (clic) du bassin.
Le crawl et le dos crawlé au kilomètre c’est épuisant mais très amusant. Au début.
Là franchement au bout de la 2ème séance, je commence à me dire que je me suis un peu emballée en prenant ma licence à la FFESSM (Fédération Française d’études et de sports sous-marin).
Parce que moi qui trouvais que la course à pied c’était pas drôle, je suis désormais en mesure de vous confirmer que la nage avec palmes c’est carrément désespérant. De l’eau, de l’eau et de l’eau, le plafond de la piscine ou le fond du bassin pour tout horizon, plafond ou fond que je ne fais que deviner à travers mes lunettes pleine de buée (toujours pas compris comment les autres arrivent à voir clair) (je crache dedans aussi pourtant) (je vous fais toujours envie, avouez) alors que j’essaye de ne pas mourir noyée par toute l’eau qui arrive dans mes poumons directement acheminée par le tuba frontal. Je me déteste d’avoir payé pour ça.

Bon en vrai même si j’ai l’air de râler (un peu), je dois bien avouer que j’y retourne avec plaisir à mes soirées piscine. D’abord le plaisir de m’extraire du quotidien et d’abandonner Bob aux enfants (ou le contraire), celui d’y retrouver Stéphanie (toujours de dos sur la photo) et d’y être coachée par Romain (qui a une main de fer dans sa palme de velours).

Et puis surtout rien que l’idée d’apprendre à palmer en piscine pour ensuite se retrouver à dévaler des torrents dans les Pyrénées, je trouve ça vivifiant. Notamment lorsque j’aurai ma nouvelle paire de jambes, celles qui vont inexorablement finir par arriver  puisque la nage avec palmes, c’est bien connu, galbe le bas du corps sans développer les épaules, toutes occupées qu’elles sont, les épaules, à maintenir une planche alors que les muscles des cuisses et des fesses travaillent sans relâche.

Mon dos et ma ceinture abdominale, loin d’être en reste, commencent à se réjouir de ces séances de gainage masquée, sous l’effet drainant de l’eau en plus.

Si toi aussi tu veux nager avec des palmes et passer tes mardis soirs dans l’eau, rendez-vous le mardi à la piscine du Grand Parc, le mercredi à celle de Lormont ou le samedi matin à la piscine Judaïque.

6 COMMENTAIRES

  1. tu me donnes envie dis donc.. sauf que je sais que j’aurai la flemme de ressortir de chez moi à pas d’heure ! pfff j’en ai presque honte, parce que je sais aussi que c’est rudement efficace.. ;-)
    Pour la buée, t’as essayé le dentifrice aussi ? sans menthe, ça pique les yeux ;-)

  2. Ah, Mel, décidément, nous sommes toujours d’accord: la nage avec palmes, j’ai déjà donné, et c’est encore dix fois plus chiant que la course à pieds!
    Aucun paysage qui défile, et, à moins d’être doté d’une mémoire de poisson rouge, la sensation oppressante de faire des aller-retour dans une bassine. Encore un sport sans soleil dont seuls les plus doués tireront un soupçon d’endomorphine.
    Merci de partager avec le plus grand nombre le test de tous ces sports qu’il ne faut surtout pas pratiquer. J’attends avec impatience l’haltérophilie, le ski de bosses, la boxe, le hurling et le naban.

  3. @Annie: j’avoue que c’est pas évident de se bouger le soir mais comme on y va à deux, y’en a toujours une pour motiver l’autre ;)
    @JM : De rien. C’est toujours un plaisir de tester pour vous. Mais j’ai jamais dit que c’était chiant, j’en retire des satisfactions ;)
    Le hurling, le naban ??? Mais c’est quoi ça ???

  4. Alors…moi aussi je vais à la piscine le mardi soir (et le vendredi matin). Et j’ai acheté des palmes il y a quelques semaines !!
    Mais je ne fais pas que ça. Je nage aussi sans.

    J’ai une copine, qui, quand elle parle de nager en piscine dit: « faire du carrelage ». Je trouve que c’est tout à fait ça.
    J’ai trouvé 2 parades:
    - varier les exercices
    - écouter de la musique (avec un MP3 étanche)

    Et pour finir: Mel, un joli maillot de bain ??
    Regarde:
    http://www.nataquashop.com/Plan_du_site/MAILLOT_/_COMBI,m=1/FEMME_Entrainement,r=1:4_4:15
    Je suis fan !

  5. « d’abandonner Bob aux enfants » avec le recul de l’histoire suivante, c’est vraiment drôle! Il va falloir revoir tes « satisfactions » à la baisse!

Laisser un com'