Accueil Ma vie et moi Actualité Dépression annuelle du 10 avril

On le savait que la quinzaine post-marathon allait être compliquée. Très compliquée. Trop compliquée.
Courir ce marathon Barcelonais et s’y préparer pendant trois mois fut un excellent anti-dépresseur naturel, mieux qu’une douzaine de boites de Prozac pour sortir d’un Noël douloureux et nous plonger dans une nouvelle année sans Enzo. Se plonger à cors (ah ah) perdus dans les kilomètres de bitumes fut un délice pour l’esprit, shooté qu’il fut aux endorphines au moins trois fois par semaine. Courir plus pour penser moins … mais pas que.
Le 25 mars dernier c’est vrai qu’on a un peu couru (surtout très peu pour moi), on a surtout bien ri, bien mangé et beaucoup bu.

Mais 15 jours après la fin de la course les effets des Mojito ne se font plus du tout sentir. La fatigue est bien présente et la déprime latente pour ne pas dire persistante. Bob lutte pourtant, il squash à petites doses et court encore moins en prenant soin de toujours se câler une séance d’ostéo avant ET après ses sorties running. Il a mal au dos et au cou. Ça ajouté à sa contre-performance marathonesque et à son article d’hier, je suis à deux doigts de le quitter.

Enfin, pas là tout de suite. Non pour le divorce je crois que je vais attendre un peu, quelques heures. Juste le temps de pouvoir pousser de grands Wowwwwww devant le magnifique cadeau qu’il va (penser à) m’offrir pour mon anniversaire. Je suis vraiment curieuse de savoir quelle idée géniale il aura eue cette année.

Bon, je sais déjà que je n’aurai pas le Dalifun Bourbon en cuir végétal de mes rêves de la dernière collection Lancel. On est ressorti sans rien de la boutique samedi dernier.

Je sais aussi qu’on ne partira pas à New York en amoureux, le timbre fiscal pour son passeport est toujours dans mon portefeuille.

Je sais surtout que la montre que je réclame depuis deux ans n’est pas une bonne idée (ceci est un message de service), puisque j’en avais envie il y a DEUX ans.

A l’heure où j’écris, je redoute une paire de lunettes de piscine, il m’a demandé si les miennes étaient vraiment bien l’autre jour.

La photo ? Un peu avachie dans mon fauteuil, je regarde derrière moi, Gaspard dans mes bras…

12 COMMENTAIRES

  1. Erreur…… Message du jour déposé sur le précédent….:-((((
    Nous te souhaitons un très Heureux Anniversaire.
    Passe une bonne journée, pleins de gros bisous de nous trois

  2. @Mel : très joyeux anniversaire (et dans l’attente de connaître la surprise de Bob !!!). Biz de nous tous Mel

  3. @toutes : vous avez vu dans quel état elle est à 42 ans ? je crois que j’ai la mettre en vente sur leboncoin.fr, il m’en faut une plus jeune, une plus belle, une plus rapide sur marathon. La messe est dite. Comme disait Zézette épouse X, Joyeux anniversaire Félix !

  4. Alors bon anniversaire Jeunette ! tu vas voir, dès demain, finie la déprime.. Bises
    * mes 40 et quelques sont bien loin ;-) profite !

  5. Bonjour et très joyeux anniversaire:) Peut-être que Bob se suffit à lui-même et que du coup il n’a pas besoin de faire de cadeau? re :)
    Pensée chaleureuse

  6. @Florence : dans mes bras que je vous embrasse !!!!!! je suis 100% d’accord avec vous, Mel non, je ne comprends pas pourquoi…

  7. Bon anniversaire, Mel ! Je vous souhaite que le soleil et les petits oiseaux viennent vite chasser cette mélancolie et que de nouveaux projets vous rendent la motivation…
    Bob, faut assurer pour le cadeau, là. Ça rigole plus !

  8. Etonnant cette date que j ai jamais oublie. Je ne sais pas pourquoi. Encore bon anniversaire mel. Et bob comme cadeau d anniv, que dirais tu d un nouveau pyjama… ;) allez je vous souhaite sincerement plein de soleil de force et d enthousiasme a tous les deux. :)

Laisser un com'