Accueil Testé pour vous Matériel & Produits ADIDAS ENERGY BOOST, mon avis sans intérêt

 

Autant le dire de suite pour éviter les frustrations, j’ai pas le niveau pour vous écrire un article de fond, technique, étayé, détaillé sur les ADIDAS ENERGY BOOST.

En plus j’ai pas participé à la sioupeur-réception de l’Ambassadeur vendredi sur les Champs-Elysées. Moi, on ne m’achète pas. Surtout quand il faut faire la queue. Surtout quand je me suis fadé 26 bornes le matin. Incorruptible, c’est mon nom, fils marathonien d’Eliot Ness et de José Bové.

Une fois passée cette mise en bouche goûtue, venons-en à l’essentiel, j’ai changé de baskets sur prescription médicale. Mercredi dernier j’avais RDV chez mon top nouveau podologue de classe internationale qui ne veut pas que je cite son nom rapport au Conseil de l’Ordre, à l’interdiction de  toute publicité pour sa profession, mais surtout rapport à tout ce qu’il m’a balancé sur mes ASICS NIMBUS, trop rigides, trop lourdes, trop markettées pour être honnêtes, totalement inadaptées à mon physique de crevette dégarnie. Je cours avec le pied ouvert, en canard, leur résistance à la torsion provoque des tensions au niveau de mes genoux ou quelque chose dans le genre.

7 années que je suis fan des NIMBUS, j’ai écrit des tonnes de billets sur mon amour ici même (clic), maintenant c’est fini,  terminé, chiudo.

Ah Paris, tu m’auras tout appris, je vénère tes rues parfumées au diesel, embouteillées du soir au matin et toute cette élite culturelle, intellectuelle et médicale rassemblée en un même lieu  dont je suis désormais le voisin ou presque, vu que j’habites à Houilles, dans le 7-8, de l’autre côté du périph’ autant dire au bout de son monde. A l’élite.

Le brillantissime podologue m’a aussi fait la morale façon Montebourg en marinière : arrêtez d’acheter vos pompes sur Internet, à l’étranger en plus,  vous allez tuer le petit commerce  ! achetez local chez un pro du running et prenez conseil auprès de spécialiste au lieu de vous la raconter sur votre blog ! là j’invente un peu mais c’est pour me poser en victime, ça plaît toujours aux lectrices femmes.

Le Dieu podologue descendu de son olympe m’a au final conseillé des New Balance, des Mizuno et des Nike.

C’est là que l’histoire se corse, parce que la boutique locale de Sartrouville dans les Yvelines (prochain billet en instance d’écriture), le marathonien (clic), ne vend pas de Nike, vous vous en tapez et vous avez bien raison, mais moi, je déroule mon histoire. Après plusieurs essais sur le trottoir, devant le magasin, avec Gaspard à mes trousses, j’ai opté pour les ADIDAS ENERGY BOOST LA REVOLUTION RUNNING,  la révolution moi c’est mon dada en bon marxiste-léniniste que je suis.

Mes ADIDAS ENERGY BOOST, je dis MES en parlant d’elles preuve du lien si fort qui nous unit déjà, mes  BOOST sont rouges comme la révolution qui nous attend si le politique ne parvient pas à mettre au pas le capitalisme financier mais c’est encore une autre histoire.

A part ça, mes ADIDAS BOOST sont géniales, très confortables, merveilleux chaussant sans couture, excellent amorti, un peu rigides quand même sous le milieu du pied mais le marathonien (clic) m’a dit non, pas trop ça va elles sont faites pour vous.

Les 2 spécialistes m’avaient conseillé de m’adapter progressivement à mes nouvelles chaussures et semelles (j’ai aussi de nouvelles semelles), j’ai donc couru 14 km dont 6×1/45 + 6×45/30 + 6×30/30 à 95-100 et 105% de la VMA, puis  1h40 dont 3×18′ à 80-85% de la VMA  et enfin 2h20 dont 2×30′ à vitesse marathon, quand je vous dis que je n’y connais rien en course à pied et qu’il faut impérativement me conseiller !

Pour celles qui veulent aller plus loin sur le sujet des ADIDAS BOOST, je leur laisse mon n° de portableaïe Mel, c’est bon, je plaisantais ! donc pour celles qui veulent comprendre quelque chose à mon billet du jour, voici un peu de pub gratos de la marque aux 3 bandes :

Des milliers de capsules d’énergies spéciales sont injectées ensemble dans une semelle intercalaire qui va révolutionner ta façon de courir. L’Energy Boost noire et jaune a été conçue pour mettre en avant le retour d’énergie supérieur et l’extrême souplesse de l’amorti. Quand tu essayes cette chaussure de running, tu sais que ta façon de courir ne sera plus jamais la même. L’Energy Boost est la première chaussure de running équipée avec la technologie BOOST™ révolutionnaire, mais pas la dernière. Ce n’est que le début de la révolution running…

Je vous tiens au courant de la suite et prochainement un jour le résultat de mon marathon de Paris du 7 avril 2013 en ADIDAS BOOST.  

Viva La Revolución!

 

PS : les photos proviennent de ma cave, là où sommeillent mes chaussures de running, pas très loin des bouteilles. De rouge.

adidas-boost adidas-boost-2 adidas-boost-3

Juriste par intérêt, sportif par addiction, blogueur par plaisir, mari par devoir (Mel était seule et abandonnée quand je l'ai rencontrée...), père au quotidien et même plus... C'est ce CV tout simple qui me donne le droit de vous faire l'article sur MALINMALIGNE et AUXANGESETC.FR, et de vous accompagner vers mon étoile...

9 COMMENTAIRES

  1. Donc si je résume : ton super podologue international te conseille de prendre des New Balance, des Mizuno ou des Nike et au final tu achètes des adidas. Je veux bien voir la tête de ton podologue quand tu y retourneras 😉 (ceci dit, j’aurai sans doute fait pareil)
    Reste à savoir si toute cette énergie va te servir le jour J !

  2. @Mimi : non non non !!! ne dis rien à ma mère je vais les nettoyer de suite ! remarque, dehors, il neige, elles vont se nettoyer toutes seules quand j’irai courir ce soir… 🙂

    @Mathieu : bin ça frisait l’injonction contradictoire en fait, il m’a dit va chez le vendeur-spécialiste et le vendeur-spécialiste m’a fait essayer des NB, des MIZUNO et des ADIDAS. Miracle du marketing ou pas, je me suis senti hyper à l’aise dans les BOOST… à voir si c’est durable. Mais ne dis rien au podo pour le moment… 🙂

  3. Salut Man, Je découvre ton site, moi je débute, disons depuis Novembre je me suis lancée dans la course, avec des Kalenjii, bref autant dire qu’il est tant que j’investisse 🙂
    Dis moi ou tu as acheté tes Boost ?
    Merci 🙂

  4. @Zazaofhoard : Hello you’re WELCOME ;-). T’as eu raison de débuter avec les KALENJI, faut commencer comme Rocky, dans la souffrance… j’ai acheté les ADIDAS BOOST à Sartrouville, dans la boutique LE MARATHONIEN, super-vendeur, super-sympa, super-conseil, et il « traite » tout le monde avec un égal accueil, je vais faire un article sur Olivier très bientôt. Je te recommande chaudement cette boutique. Et les BOOST. Avec lesquelles je vais courir le marathon de Paris dimanche, mes sensations dès lundi 8 avril sur MALINMALIGNE… quel teasing de folie… ! 🙂

  5. Hello, un an après, as tu un retour des boost ?
    J’ai les questar boost, collection qui datent de cet été, mais bon vu mes grandes performances personne ne m’en voudra.
    J’ai couru 7kms aujourd’hui et …. le début étant en monté j’ai carrément douillé de l’intérieur du mollet (tibia) ceci dit en milieu de parcours impeccable ces pompes sont vraiment top sur du plat et encore mieux en descente un régal mais commencer par un léger faux plat m’a fait très peur concernant mon achat
    (faut dire j’avais des nike free run et là niveau confort, amorti, moelleux de la semelle c’est le top) mais niveau cailloux dans chaque interstice vraiment pas cool (chaussures surement faites pour des Parisiens qui ne touchent qu’au bitume mouhahaha )
    Bonne continuation !!

Laisser un com'