Accueil A la une Un semi-marathon à Paris

Autant l’avouer de suite, j’ai perdu mon pari fou pris un soir de novembre un peu trop arrosé. Moralité : il faut que j’arrête de boire. Ou que j’arrête de prendre des paris fous.

Mais surtout il faut que j’arrête de tomber malade pendant ma prépa. Parce qu’une bronchite grippale (enfin une pneumonie) (à peu près) suivie d’une flemme carabinée les semaines qui suivent ça empêche une Carmel de courir un semi-marathon en 1h53. De toute façon, 1h53 c’était un chrono bien trop ambitieux pour une reprise. Surtout avec un record à 1h59.
Mais peu importe. Dimanche, j’ai couru le semi de Paris en 2 heures. Et 17 secondes dans ma face. Et ça n’a été que du bonheur. Surtout pendant les 14 premiers kilomètres. Après je suis rentrée dans le dur. Et ça m’a fait super mal.
Tof, Hélène et leur tribu étaient venus passer la semaine avec nous. Une semaine merveilleuse qu’on avait projeté de terminer en beauté avec ce semi-marathon.

Pour l’occasion, comme à Milan, ils se sont relayés à mes côtés dimanche matin pour que je passe sous la barre des deux heures. Mais ça n’a pas suffit.

Toutes les conditions étaient pourtant réunies. Du soleil, du ciel bleu, un monde fou, des copains-collègues, Paris pour nous pendant 21km, le bois de Vincennes, les quais de Seine, Notre Dame, l’Hôtel de ville, la rue de Rivoli, même la rue Taine et son dénivelé de folie au 8ème km ne m’ont pas fait mollir, j’ai pris la Bastille à l’aise à l’aller et c’est ensuite que j’ai coincé.

Pas de surprise, je savais qu’au delà du 15ème kilomètre, ça allait être compliqué.

Même Hélène et sa pêche d’enfer ou Tof et sa bienveillance à toute épreuve n’ont pas réussi à palier mon manque de prépa. Malgré tout, ils ont adouci le mur du 17ème et m’ont permis de finir en beauté, le sourire béat scotché aux lèvres, ma main dans la leur.

J’ai adoré courir avec eux, j’ai adoré courir ce semi, j’ai pris énormément de plaisir à être là tout simplement, à porter le maillot des Emplaqués, à être boostée par leurs encouragements, à découvrir les groupes de musique qui jalonnaient le parcours, à traverser Paris, à être un peu dans ma bulle, juste bien.
J’ai retrouvé l’envie de courir, de chausser les baskets chaque semaine, de m’aligner sur la ligne de départ de grosses courses. Bref, dimanche, j’ai eu ce petit goût de reviens-y que je n’avais pas éprouvé depuis longtemps.

C’était bon et ça suffit à mon bonheur tout comme ce selfy pris dans le RER qui nous emmenait sur la ligne de départ …

SEMIPARIS

 

16 COMMENTAIRES

  1. C est sympa de vous voir réunis.
    Mel tu me fais le 2em semi comme celui la pour le marathon de Paris?
    Allez sois sympa!!
    C est quand même une réelle performance pour avoir stopper la préparation pour cause de grippe.
    Bluffant
    Récupères bien
    Bises
    Kiki

  2. Ça donne envie ce parcours dans Paris. Tu es courageuse de continuer à courir après une pneumonie… Reposes toi quand même.
    Je suis à Barcelone, c est super ! Bises

  3. BRAVO
    Le principal c’est d’avoir aimé courir,la perf sera pour la prochaine fois.Et encore,tout le monde n’est pas comme Manu…

  4. @Val : « Tout le monde n’est pas comme Manu ». Je sens une pointe de déception dans ton com’. Ne t’inquiète pas, je m’occuperai de toi dans le grenier quand Pascal sera à l’hôtel la veille du marathon de Paris… vu qu’il a été méchant dans son com’ sur mon billet du semi-marathon.

  5. @Kiki : mais non t’es pas fou ! Tu veux ma mort ?
    @Dorothée : c’était une presque pneumonie ^-^Barcelone, la chaaaance ! Profite
    @Val : merci madame. M’en fiche de ma perf, j’ai trop aimé cette course pour que le chrono me la gâche 😉
    @Manu : c’est toi qui va finir à l’hôtel chéri…

  6. Je ne sais pas comment tu comptes t’occuper de moi…
    si c’est pour la course à pied il y a beaucoup de boulot, bien plus qu’avec Mel
    quoique dans le grenier, il doit s’agir d’autre chose…

  7. @Val : point de course à pied entre nous. En revanche j’ai toute une collection de magazines des années 70 laissés par le précédent propriétaire avec des exercices physiques et de remise en forme que j’aimerais pouvoir tester avec quelqu’une d’autre en plus de Mel, parce que, sur les photos, ils sont à plusieurs…

  8. Et bien c est parti sur une bonne base le marathon de Paris.
    Val dans le grenier Mel qui rechigne a faire un semi en 2h heureusement que nous les hommes on assure.
    Mel tu es capable de faire un 2em semi a 1 mois d’ intervalle c est juste la partie que tu n as pas faite dimanche dernier (la plus belle).
    Kiki

  9. 2h pour un semi marathon avec un record à 1h59 et une préparation tronquée c’est pas mal du tout.
    Félicitations et bon courage pour la prochaine tentative

  10. Manu,
    pour les exercices que tu propose à Valérie, je crois que tu t’es planté de décennie au niveau des magazines.
    regardes si tu n’a rien dans les années 60!!!

  11. @Pascal : tu es un monstre. En 1960 elle était toute petite, elle ne lisait pas tous ces magazines lubriques dont tu commençais déjà la collection !!!!!

  12. merci pour le toute petite en 1960 mais je ne n’étais pas née!
    je fais vraiment si vieille que ça!!!

  13. @Kiki : non ce ne serait pas raisonnable, je connais mes limites, je sortirais fracassée du dos juste avant de m’envoler pour Venise, ce serait ballot 😉
    @Sylvain : merci ! Très sympa ton site 😉
    @Pascal et @Man : c’est pas comme ça que vous allez nous mettre dans votre lit ! Vous allez finir tous les 2 au grenier oui …
    @MJulie : des biz aussi ! Fait encore froid chez vous ?
    @Liv : merci !

Laisser un com'