Accueil A la une Météo du marathon de Paris 2014, J-4

Souvent météo varie et bien fol qui s'y fie...

météo-marathon-de-Paris-6-avril-2014

Manuel Valls Premier Ministre depuis 24 heures et déjà les prévisions météo pour le marathon de Paris 2014 se dégradent, les nuages envahissent la capitale, le vent enfile  son bonnet rouge, les températures perdent 1 point dans leur côte de popularité, bon je force le trait, c’est volontaire.

Dimanche, jour du seigneur, oubliez vos caleçons longs, vos gants et vos MOON-BOOTS, laissez la couverture de survie à votre femme ou à vos gosses, pas besoin non plus de manger gras la veille (lard et choucroute fortement déconseillés), un bol de pâtes vous suffira.

RDV dans votre SAS de compression au moins 15 minutes avant le départ, prenez de l’avance, les transports en commun sont souvent en panne, ou en grève, ou les deux, je sais de quoi je parle, je suis fonctionnaire,  les trottoirs des Champs-Elysées sont blindés de gens hostiles qui vous barrent le passage, et les organisateurs pas cools du tout après l’heure de fermeture de l’enclos à hamster. L’année dernière j’ai vu des runners mourir empalés sur les grilles en tentant de les escalader. Sordide. A vous gâcher le plaisir de courir. Au prix de l’inscription, c’est dommage, même si la plus belle avenue du monde est débarrassée par les services de nettoyage en un chrono record de tous les cadavres. La preuve ? on ne voit jamais rien sur France 3.

 

météo-météociel-marathon-de-Paris-6-avril-2014

 

Pour météociel.fr il va pleuvoir le matin et il fera très HOT l’après-midi du marathon, normal, après chaque ingestion répétée je vis toujours un effet retard des tubes OVERSTIMS. Entre 16 et 17 heures ce dimanche, le sucre pâteux et gluant absorbé en quantité dopera ma libido,  l’Arc de Triomphe et la grande Arche de La Défense, métaphores sexuelles, envahiront mon esprit dérangé par 42,195 km à observer le postérieur rebondi, magnifique, splendide, de celles, et elles sont nombreuses, qui arpentent le macadam plus vite que moi . Vous connaissez  la chanson enfantine « le petit cireur d’Harlem » ? non ? Une fois en tête, elle vous fait tout le marathon… le petit cireur d’Harlem s’en vaaa dans le ma-tin blême, il arpente le macadam

A demain.

Juriste par intérêt, sportif par addiction, blogueur par plaisir, mari par devoir (Mel était seule et abandonnée quand je l'ai rencontrée...), père au quotidien et même plus... C'est ce CV tout simple qui me donne le droit de vous faire l'article sur MALINMALIGNE et AUXANGESETC.FR, et de vous accompagner vers mon étoile...

2 COMMENTAIRES

  1. Je trouve que tu angoisses beaucoup trop avant une course. Fais comme moi, je ne pense jamais au temps qu’il fera, aux risques de blessures, aux problèmes intestinaux qui risquent de survenir après l’ingestion de 2 tubes de gel, etc. Je me laisse porter par la vie, confiant en mon destin, heureux de ce que la vie m’apporte. Bon, je te laisse, je vais peut-être aller voir le doc, je suis sûr d’avoir quelque chose qui cloche. Et il faut que j’achète de l’anti-diarrhéique. et faut que j’aille sur le site de Météo France pour voir si ces fuckin’ prévisions météo se sont enfin améliorées!

  2. @Mathieu : l’essentiel, c’est que tu sois là dimanche matin. Viens seul. Laisse ta cellulite, ton oedème, tes douleurs aux ischios, ton problème sous le pied, ta crainte de mal faire, bref laisse tout ce qui fait que tu es toi, laisse tout à Saint Maur, dans ton château renaissance…

Laisser un com'