Accueil A la une Le Cross du Figaro 2014 – All we need is muscles

Au début de cette histoire, un mail : « A l’occasion de ses 50 ans, Slendertone vous invite à des séances d’entrainement avec un coach et vous offre un dossard pour le Cross du Figaro. Etes-vous intéressée ? »
Oui, enfin euh c’est-dire que. Moui peut-être. On verra.
Envie de courir en New Balance ? Envoyez moi votre pointure. Intéressée ?
Mais ouiiiii ! Evidement que je suis intéressée par le Cross du Figaro, quelle question !
Maintenant que Bob a fait sécession, je suis enfin libre, je peux enfin me vendre au grand capital sans honte ni remord.
Le Crosse du Figaro et ses 12km en sous bois un dimanche matin dans le parc de Saint Cloud, vous en rêviez, j’en rêvais ? J’ai testé pour vous. J’aurais pas du.
Un chemin de croix.
Douze kilomètres de montées toutes en reprises au milieu des arbres. J’en ai chié. Mais vraiment.
Tout ça pour une paire de baskets. Bob, pourquoi tu m’as laissée faire ça ?
Moi, les courses en terrain accidenté qui te font éprouver ta résistance, te rappellent que tu as de tous petits quadriceps et des muscles fessiers pas aussi puissants que tu aimerais, je savais même pas que ça existait.
Moi, j’aime la monotonie des courses sur route avec leur tapis de bitume régulier et économe.
Le parc de Saint Cloud dans ces conditions, c’est juste l’horreur. Un milieu hostile.
Pas moyen d’avoir un appui pareil que l’autre, incapable de trouver un rythme, complètement en dehors de ma course, je n’ai été que souffrance, mal de dos, genoux en vrac et abdo en berne.
Les premiers 9km de montées, de racines, d’herbe, de trous ont été un calvaire. Je me suis faite doubler par tous les côtés tout le long de ce fichu cross, qui m’a laissée rubiconde et vidée. Je n’ai même pas profité de la vue imprenable sur Paris ou des petits oiseaux de la nature.

Les 3 derniers km heureusement tout en descente et en sol à peu près stable m’ont rendu un peu le sourire. Un peu.
Le soleil et Bob ont fait le reste.
New Balance aussi. Et sa paire de 980 New Fresh Foam.
Si Slendertone pouvait me faire pousser les cuisses et les fesses et me raffermir le ventre vite, je pense que l’année prochaine je pourrais passer sous la barre des 1h19.

Et je vous fais grâce de toutes les photos horribles de ma mine déconfite, le seul cliché montrable c’est celui là …
Cross du Figaro

4 COMMENTAIRES

  1. C’est bien quand même!.Pour quelqu’un qui ne court plus!
    moi je n’ai plus le courage de m’inscrire à une course même si je cours à nouveau 2 fois /semaine.
    Dimanche,on a mangé face à l’océan à St Palais sur mer et on a ramassé des cerises(beaucoup).
    C’est moins physique que toi mais on avait jardiné tt le samedi.

  2. C’était hyper dur Val ! J’aurais préféré manger à St Palais, ramasser des cerises et jardiner !
    Je suis bien d’accord, c’est aussi physique et c’est plus ludique 😉

  3. @Mel : chérie, vu ton résultat, les électrodes de SLENDERTONE, je crois que tu ne les mets pas au bon endroit…

Laisser un com'