Accueil A la une Break on through

Je crois que 4 mois de mindfulness n’auront pas été de trop pour que je prenne enfin (pleine conscience) qu’il était maintenant temps pour moi de revenir écrire ici. Pour de vrai.
J’ai fait mon break. Tried to run. Tried to hide. Comme chantait Jim mais now that I made the scene, week to week, day to day, hour to hour, the gate is straight, deep and wide, il est l’heure de break on through to the other side.
Yeah.
Je rassure Bob tout de suite. Ce n’est pas parce que je chante du Jim Morrison dans le texte que je suis devenue rock-and-roll. Dieu m’en préserve. Tout juste, reviens-je d’une longue digitale detox bien méritée qui me monte un peu au cerveau. Ce jeûne bloguesque très tendance (on travaille dans la com ou pas), de ceux qui coûtent un bras dans la Silicon Valley, fut pour moi gratuit et reposant, sans doute salutaire même. Comme dans un vieux couple, il est parfois sage de s’éloigner un peu pour mieux se re-sauter dessus. Le tout étant de ne pas trop s’éloigner sous peine de devenir trop vieux, trop raide, trop fatigué et de ne plus savoir sauter.

En d’autres termes, depuis que je fais Sciences Po, comme vous pouvez le constater, je me suis mise aussi aux sciences humaines et sociales. Et à la déconne. Ahaha.
Parce que oui mesdames et mesdames (non la mixité ne passera pas par Malin Maligne), qu’est ce que je rigole à Sciences Po. Je bosse. Dur. Très dur. Mais quel bonheur, quelle bouffée d’air frais, quelle régénération de neurones. Je m’éclate !

Quel rapport entre le blog et Sciences Po ? Aucun.
Enfin si, lorsque je m’éclate, je vais plutôt bien et je retrouve du temps de cerveau libre, vue que je cesse de ruminer en rond, je m’accorde du temps pour moi et la course à pied refait naturellement surface dans ma vie. Et le cercle vertueux de la confiance en soi et de la réussite aussi.
Je m’imagine en Christie Turlington. Je me vois re-courir un marathon et passer sous la barre des 4h30. Tant et si bien que je me suis inscrite au 10km de l’Equipe le 14 juin prochain et au 20km de Paris le 11 octobre en attendant de trouver un marathon qui me fasse envie. J’ai pris un coach running. Mon mec. Parce que si ça ne dépend que de moi, je n’ai aucune chance. Coach, conseils et plan d’entrainement que je viendrai partager ici. Me manque l’Apple watch (en négo), des jambes musclées et un petit cul rebondi (en cours).
Il est évident que je ne pouvais passer ça sous silence. Impossible de ne pas écrire, de ne pas souffrir, rire ou pleurer ici. Avec un max d’images si possible. Because I worth it. Et que le poids des mots, le choc des photos.
J’ai tourné et retourné la ligne éditoriale de ce blog mille fois dans ma tête, imaginant plus de video, des rubriques différentes ou une thématique plus pointue. En com au hasard. Et puis non, finalement je veux garder la ligne édito historique, parler de moi, ma vie, mon œuvre, le sport et le reste. Parce que ça, c’est (vraiment) moi.

Définitivement, après le couplet que je viens d’écrire, on est d’accord, je suis au taquet du personal branling. La blogueuse qui est en moi n’est définitivement pas morte. Ouf.

Voilà, sinon, le joli mois de mai qui arrive, suivi de son mois de juin plein de larmes, hantent mes nuits et mes jours depuis des semaines déjà. Je pense à lui, à nous avant tout le temps. Je pleure de rage encore. L’idée nous est venue cette année de nous exiler au soleil pour essayer de vivre un peu mieux ces semaines, de partir au bout de la terre en espérant que notre tristesse serait moins pénible au soleil…

On s’envolera donc à Rhodes dans 15 jours, des vacances attendues comme la promesse de lendemains qui chantent. Heaven’s door…
Boucle bouclée de la métaphore filée, sous vos applaudissements.

mel gass

6 COMMENTAIRES

  1. Ha oui, ça-se-sent-que-c’est-toi !!
    Dire que je suis tentée actuellement par le mindfullness… Qui sait si en y allant je finirais pas par chausser des baskets…?? Ou juste aussi reprendre ma vie, mon corps, ma tête en main !? Et m’éclater !!
    Bon retour, moi je suis là, en éveil 😉

  2. @Fanny : Mais fonce !!! C’est juste génial et sur Bordeaux y’a plein d’adresses.
    @Anne : Biz Anne !
    @Sev : merci Sev ! Ca fait plaisir ce que tu écris 😉

Laisser un com'