C’est pas le pied. Prends ton pied et tire-toi. Les pieds étaient fermés de l’intérieur. C’est au pied du mur qu’on voit le runner. Lever le pied des deux mains. Pied niqué. Les pieds en herbe. J’ai un problème au pied, ça vous le savez. Ce que vous ne savez pas c’est que j’ai rencontré le docteur Tania Bellot vendredi à La Défense dans le 9-2. Au centre Traumatosport. Ce fameux Traumatosport élu site le plus année 1997 du web (clic). J’arrive à l’heure juste le temps de retirer ma commande I-Run (clic) à La Poste de La Défense, des NIKE ZOOM ELITE (clic).

Vous allez me dire, t’abuses Man, t’as acheté une paire de NIKE VOMERO (clic) il y a 15 jours ! c’est vrai, mais je n’arrive pas à m’y faire, trop lourdes, trop sans dynamisme, les seuls moments où les VOMERO et moi on forme un duo complice c’est chez CARREFOUR quand je pousse le caddie.

Revenons au docteur Tania Bellot et au centre Traumatosport de La Défense. Je suis tombée sur la doctoresse par hasard un soir de grande déprime en tapant « médecin du sport » + « La Défense« , Tania Bellot est hyperbien référencée. RDV pris par téléphone avec une société de secrétariat prestataire. La doctoresse est très courue, un mois d’attente minimum. Le 1 Place de la Pyramide à Puteaux est difficile à trouver, comme toutes les adresses de La Défense, c’est au pied de la Tour Pyramide mais en fait, il faut descendre des escaliers pour accéder à un patio et à une entrée presque cachée sur la droite. Ce doit être pratique quand t’es plâtré. Si vous n’arrivez pas à trouver contactez-moi. Surtout si vous êtes belle, jeune, brune et sportive.

Le docteur Bellot est ponctuelle, 18h c’est 18h. Le docteur Bellot est une petite dame de bien plus de 20 ans d’âge, tonique, dynamique, énergétique, qu’est-ce qui vous amène ? J’ai mal sous le pied quand je cours et à la marche. Vous courrez et pratiquez la marche ? Oui enfin… j’ai mal dans mes chaussures de ville je ne pratique pas ce sport qu’on appelle la marche. Depuis combien de temps ? Je dirai 18 mois tout a commencé avec une douleur sous le pied que je pensais provenir d’un cors, et il y a 6 semaines environ la douleur est devenue très aiguë après avoir couru pied nu dans l’herbe. Vous avez fait n’importe quoi. Non, j’ai pas fait n’importe quoi j’ai expérimenté, c’est pas pareil, ça avait du sens, j’avais mal sous le pied et j’me suis dit qu’en courant pied nu après une séance de fractionnés ça ferait comme un étirement, total le lundi je ne pouvais plus marcher. Et donc vous avez mal où ? Sous le talon et à l’avant du pied. OK, sous tout le pied donc. Non non juste au tendon d’achille, sous le talon et à l’avant du pied, ça ne communique pas, c’est indépendant, j’ai trois douleurs différentes.

A ce moment, le docteur Bellot marque une pause, sourit et lève les yeux au ciel. Comportement manifestement doctoral. La dernière fois qu’on m’avait regardé ainsi, je devais être en Terminale avec mon prof de philo qui venait de me remettre un 16 ponctué par « on vous lit bien, au départ on ne comprend pas où vous voulez en venir, à la fin non plus mais c’est bien écrit« .

Déshabillez-vous, enfin… enlevez vos chaussettes et remontez votre pantalon. Mettez les pieds parallèles. Parallèles, vous comprenez, là ils sont à 10h10, forcez-vous à les mettre droit. En parallèle.  OK. Maintenant venez sur la table d’examen, allongez-vous sur le ventre.

Elle me manipule le pied gauche.

Sur le tendon d’achille, en le pinçant. Là ça fait mal ? non. Là ça fait mal ? non. Là ça fait mal ? ah oui, là ça fait mal.

Sous le talon, elle appuie. Ici ? Non. Là ? Non. Et ici ? oui là ça fait mal.

Sous le milieu du pied, elle palpe puis  lance « le tendon n’est pas très tendu pourtant… ».

L’avant du pied. Ici ? Non, rien. Surprenant. Là ? non. Elle étire un orteil après l’autre rien. Bin c’est bizarre, vous n’avez pas mal. Elle tire alors les orteils vers la plante des pieds, vers le bas, et au second métatarse je pousse un cri de douleur façon Thierry Lhermitte dans LE PERE NOEL EST UNE ORDURE (clic). Ah oui là ça vous fait mal. C’est étonnant.

Relevez-vous et rhabillez-vous.

Je suis de nouveau face à elle qui rédige son ordonnance, concentrée. Ce qui me fait du bien c’est de nager, quand je nage, jusqu’à une heure après la piscine je peux marcher normalement sans douleur. Aucune réaction de sa part. Ça ne vous intéresse pas ce que je vous raconte ? Si si je suis content pour vous. Donc on va investiguer tout ça parce que cette douleur n’est pas normale, l’aponévrosite sous le talon est liée à la pose au sol du pied et à votre douleur sur l’avant du pied au niveau du métatarse, c’est pas normal. Elle insiste. Moi : c’est grave ? Elle : faut aller voir, radio et IRM et on verra. Moi : nan mais… c’est grave ? Elle : voilà, il s’inquiète. Je ne sais pas. C’est peut-être une bursite. Vous avez vu c’est au niveau de l’orteil qui a l’ongle épaissi, et vous avez vu, l’orteil est tout à plat alors qu’à l’autre pied il est un peu plié. C’est l’autre orteil qui est cagneux, celui-ci est douloureux mais il a une positon normale. Je peux courir ? quand je cours je n’ai pas mal c’est le lendemain que c’est douloureux. C’est exactement pareil ! que la douleur soit pendant ou après c’est une inflammation articulaire donc vous ne courrez pas tant qu’on ne s’est pas revu.

Notre numéro de claquette dure encore quelques minutes avant qu’elle ne l’interrompe. Vous savez je ne suis pas tous les jours comme ça (NDLR : un peu barrée), mais on est vendredi et il me reste 3 patients alors je me lâche, le lundi je suis carrée (NDLR : elle mime une boîte avec ses mains) et après ça se dégrade au fur et à mesure de la semaine… MOI : ne vous inquiétez pas, vous m’amusez, ne changez rien, vous m’avez fait rire et vous connaissez votre sujet. Vous aviez raison, les douleurs ne communiquent pas, ça fera 60€, prenez RDV rapidement pour les examens (NDLR : elle me donne les coordonnées de 2 centres spécialisés) et revenez me voir en septembre, je suis déjà booké jusqu’à mi-septembre. MOI : 2 mois sans courir !?!? vous ne pouvez pas me revoir en urgence ? ELLE : non, merci, au revoir.

Au revoir.

(La suite demain, je suis déjà trop long).

TRAUMATOSPORT
Docteur Bellot Tatiana
(Visited 108 times, 1 visits today)

2 Comments

  1. PASCAL Juil 27, 2015 at 09:45

    Et pour le Medoc, tu fais comment???

  2. Rico Juil 27, 2015 at 10:29

    Depuis le temps que je te le dis: fais donc du vélo et de la natation. Comme ça, tu deviendras toi aussi un triathlète 🙂

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *