Et pourtant ça va mieux, avec mes nouvelles semelles, mes nouvelles NIKE, ma nouvelle vie de bébé nageur, la douleur à l’avant du pied s’estompe, je n’ai quasiment pas mal en courant et après la course c’est comme avant, ni plus ni moins douloureux.

Fort de cet optimisme retrouvé direction à pied et métro le très chic XVIème arrondissement de Paris, Centre d’imagerie médicale Vinci au 43 de la rue Cortambert. Classieux le centre d’imagerie médicale Vinci (clic), bienvenue chez les riches, au paradis de la technologie moderne. Accueil +++++. La salle d’attente abonde de L’Equipe du jour et autres revues sportives. Je patiente quelques minutes, et encore, c’est de ma faute, j’ai pris RDV pour la seule radiographie alors que le Docteur Bellot a aussi demandé une échographie.

ClicClac photos au rayon X de mes pieds nus puis échographie avec le docteur Vuillemin, une gentille dame pas très loquace qui se concentre sur l’essentiel, elle m’explique avec ses mots à elle, je ne comprends pas tout, je fais semblant… dans l’attente du compte-rendu disponible sur Internet quelques heures après l’examen.

J’adooooore le XXIème siècle. Et les 216€ de frais médicaux.

Pour les coureurs à pied qui ont des douleurs sous le pied voici l’essentiel scientifique de mes pathologies au pluriel :

 En échographie*, il a une aponévropathie plantaire gauche avec une aponévrose plantaire très épaisse et un aspect d’oedème du coussinet graisseux plantaire au contact de cette aponévrose épaissie. L’aponévrose retrouve ensuite des bords parallèles et un aspect normal. J’ai examiné le tendon d’Achille. Il a une tendinopathie nodulaire achilléenne avec un remaniement nodulaire, hypoéchogène des fibres tendineuses en distalité. Il n’y a pas de bursite pré-achilléenne. Cette zone de tendinopathie nodulaire est vascularisée au Doppler.

A hauteur de l’avant-pied, on note un épaississement capsulo-synovial au versant dorsal de la MTP du deuxième rayon. Sur le versant plantaire, sa plaque plantaire est normale, elle est irrégulière, à priori fissurée mais non complètement interrompue. J’ai également noté, qu’il a une irrégularité osseuse de la base de M2 au versant plantaire dans la zone d’insertion de l’aponévrose plantaire.

Pas d’anomalie capsulo-synoviale ou des plaques plantaires sur le 3ème et 4ème rayon, pas d’argument pour un névrome de Morton dans les espaces inter-métatarsiens ni d’argument pour une bursite inter-métatarsienne.

En conclusion, aponévropathie plantaire et tendinopathie nodulaire achilléenne gauche. Surcharge mécanique sur le deuxième rayon avec épaississement capsulo-synovial, altération de la plaque plantaire et irrégularité de la base de P1 du deuxième rayon.

Je vous laisse le soin de refaire le point avec lui.

L’aponévrosite ne m’inquiète pas, les tendinites c’est le quotidien du runner, en revanche la plaque plantaire, sa fissure ou peut-être pire, ça fout les jetons. Sur Internet la recherche « course à pied + plaque plantaire » te conduit directement sur un article du site « Le pape » où la rupture plus luxation de la plaque plantaire sont évoquées, avec comme conséquence l’arrêt définitif des sauts de cabri, du fractionné et plus globalement, de la course à pied (clic).

Le drame du coureur qui ne sait pas nager et qui n’a pas de vélo.

Alors que faire ? parce qu’évidemment je m’interroge. Je dois encore subir un IRM pour établir un diagnostic complet mais le traitement n’interviendra qu’après la visite chez le docteur Tania Bellot le 15 septembre prochain au centre TRAUMATOSPORT de La Défense. Encore 6 semaines à attendre dont 15 jours en Italie, la Toscane, le lac de Côme, des lieux magnifiques à explorer en mode footing.

Quoique, à la réflexion, je crains de ne pas avoir le choix. Il faut que j’arrête de tirer sur la corde tendineuse et la plaque plantaire du 2ème rayon si je veux un jour pouvoir recourir un marathon. C’est LondsRunner (clic) qui me l’a écrit sur Twitter et Londsrunner c’est mon gourou du 06. je fais tout ce qu’il me dit.

(Visited 71 times, 2 visits today)

12 Comments

  1. Londs Runner Août 5, 2015 at 09:55

    Une chance pour toi que je ne prenne pas aussi cher que tous ces médecins 🙂
    Plus sérieusement, sois patient et profites-en pour t’essayer au vélo et continuer la natation mais surtout pas d’imprudence.

  2. Rico Août 5, 2015 at 11:01

    Si tu veux, je revends mon vélo 🙂
    Et puis, au lac de Côme, à défaut de courir, tu peux y nager!

  3. Runninglicious Août 5, 2015 at 22:38

    Aie, pas cool … Croisons les doigts pour le verdict et de bonnes ondes pour rester raisonnable. Vive la piscine, vive le velo)

  4. man Août 6, 2015 at 08:50

    Merci pour ton soutien !!!!

  5. man Août 6, 2015 at 08:55

    Bonne idée pour le Lac de Côme mais on va commencer par le kayak avec gilet de sauvetage et je te ferai une photo !

  6. man Août 6, 2015 at 08:56

    Et pourtant tu es célèbre… à quand la Une de L’Equipe ????? 😉

  7. Londs Runner Août 6, 2015 at 09:04

    C’est déjà fait 😀

    (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3 »; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

    mardi 16 juin 2015

  8. Dyson Août 8, 2015 at 12:09

    De ce fait, les atteintes de la plaque plantaire du deuxieme metatarsien sont frequentes. Lorsqu’ils abordent les douleurs de l’avant-pied, podologues et chirurgiens specialises dans les pathologies du pied utilisent le terme de syndrome du « deuxieme rayon ».

  9. Nuno Mar 19, 2016 at 11:27

    Finalement, tout s’est bien et vite fini pour ta plaque plantaire ?
    Je découvre ton post et ton blog en cherchant des infos là-dessus…

  10. man Mar 19, 2016 at 22:42

    Me voilà quasi guéri. .. 1ères douleurs il y a 2 ans dans les chaussures de ville, rien en courant… douleurs aiguës à la course il y a 1 an… arrêt complet pendant 2 mois 1/2 à compter de septembre …et reprise avec des petites douleurs depuis novembre… l’essentiel est de trouver la cause. Ensuite c’est repos et étirement du pied. Et semelles orthopédiques.

  11. Runner de Montréal Oct 9, 2016 at 02:35

    J’arrive un peu en retard sur ce post, mais content de lire ton dernier commentaire 🙂 Comme tu le dis, le principal est de trouver la cause et de faire ce qui est nécessaire pour revenir progressivement à l’entrainement! En espérant que tout cela soit qu’un souvenir. Bonne continuation!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *