Je confirme donc ma première impression, le taux d'humidité à Miami est une bénédiction pour la peau de mon visage qui s'est repulpė toute seule comme une fleur après l'orage malgré les 9 heures de vol et le jetlag. Incredible !
Mais Miami ne fait pas que du bien à la peau, c'est une bénédiction pour tout le corps. Ici, les gens font du sport H24 partout tout le temps. Ils se promènent en tenue de fitness ou en maillot de bain. Les filles sont archi décomplexées, s'habillent court, décolleté, sexy et personne n'y trouve rien à redire. Aucun regard n'est mal placé, le culte du corps est la norme et les gens se montrent, défilent, paradent sur la plage, dans la rue, everywhere. Tout est normal.
Du coup, je n'ai qu'une envie : faire du sport, bouger mon corps, manger sain et me faire siliconer les lèvres. Enfin, les seins (me souffle-t-on dans l'oreillette). Enfin, on verra dans 20 ans pour le silicone.
Avant, je vais continuer à enchaîner les séances de running avec Bob sous un soleil de plomb, le long de la Marina pleine de yatchs de luxe, pour arriver jusqu'à la pointe de South Beach et revenir par la plage et Ocean Drive en m'arrêtant à Muscle Beach pour admirer les athlètes venus là pour s'exhiber, faire le show et s'entraîner.
C'est un peu bling bling, j'en conviens et j'ai un peu l'impression d'être dans une autre dimension mais en même temps je me sens comme à la maison. L'atmosphère ici est cool, le stress est inexistant, les gens sont souriants et avenants. Tout est fait pour la détente et le bien-être. Paris et le boulot me semblent si loin.
Avec Bob, on se sent tellement bien qu'on envisage de revenir ou de pousser le bouchon encore un peu plus loin et de s' organiser une retraite de yoga en Californie. Call me Gwyneth Paltrow ….

(Visited 38 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *