Home Testé pour vous la course à pied aux Chartrons
Où il est question d'entraînement en zone urbain, aux Chartrons et au Grand parc. Même pas peur.

Ou Comonbody, c’est pareil. Mais je préfère Com’on Body quand même, ça me fait penser à Come on Baby, light my fire de Jim Morrison, l’ami de Bob. Voilà comme ça on est deux à avoir la chanson en tête. De rien.

Ceci dit, Com’onbody n’a absolument rien à voir avec le rock-and-roll. Je vous explique.
Com pour communication et On body : du corps. La communication du corps, ou sur son corps. Comme vous voulez. Bob enlève tes mains s’il te plait.
C’est Nicolas Fonteneau et Walig Chartrain, deux bretons en exil à Bordeaux, qui ont eu l’idée de s’associer et de promouvoir différemment l’activité physique. Tous les deux issus de la filière universitaire STAPS (Note à moi même : un jour faudra que j’explique la différence entre STAPS et brevets et diplômes d’État Jeunesse et sport), ils ont fait leurs premières armes à Fitness First (clic ) et ont vite eu envie de plus (oula c’est dur à lire ça).
Est né alors RISSBEC, l’accronyme de Regroupement Ingénierie Sport Santé Bien-Être et Communication. L’entreprise regroupe trois activités distinctes dont celle de Comonbody. Que j’ai testée pour vous.

Le concept : un entraînement collectif (20 personnes maxi) et urbain d’une heure. Course à pied et renforcement musculaire au programme. 5€ la séance. Sans engagement. Quarante créneaux fixes par semaine. Trois niveaux de difficulté : marche, course lente, course soutenue. Un seul et même point de rendez-vous : le Grand Théâtre à Bordeaux.

Mais pas que.

Ils ont aussi une philosophie, à laquelle ils tiennent beaucoup : faire passer un message de santé préventive en informant, sensibilisant et éduquant les personnes qui font appel à eux sur des thémes comme l’activité physique, l’hygiène alimentaire, les addictions, le stress ou le sommeil.

J’ai rencontré Nicolas lundi sur les quais pour une petite séance de décrassage après ma sortie longue du dimanche. Mise en pratique sur le terrain.
Avant il faut que je vous dise que Nicolas est très grand, très très grand. Et moi toute petite. Genre j’avais l’impression de parler à ses jambes. On n’y pense pas assez mais c’est important ce genre de petits détails surtout quand Nicolas court à vos côtés les mains dans le dos en vous parlant tout le temps. C’est agaçant autant de facilité. Mais bon, il n’a aucun mérite, il est ex-athlète de haut niveau. Volleyeur. Voyez ?

Où en étais-je ? Ah oui, lundi matin donc sur les quais nous nous sommes rencontrés pour une séance test de Com’onbody. Départ sous le soleil en petites foulées, Nicolas se présente et m’expose son concept. Jusque là tout va bien. On court, on parle. Il parle, je cours. C’est après que ça s’est compliqué mon histoire. Quand il m’a parlé de proprioception et de monter des marches en sautant les yeux fermés. Ça semble tout bête comme ça mais faut croire que j’ai pas le niveau en proprioception. J’ai manqué de tomber à la renverse vingt fois (oui j’ai compté). Re-course en petites foulées tranquilles. Caillebotis et re-proprioception. Peut mieux faire.
Après on a parlé réactivité. De mon pied qui ne rebondit pas assez vite et qui fait que je m’écrase lourdement au sol à chaque foulée. A la faveur d’un bout de trottoir, on a bossé ça. Des progrès mais toujours nulle. Alors on est reparti. A la vue d’un banc, Nicolas a décidé qu’on allait travailler les triceps et améliorer mon gainage. Élève sérieuse et appliquée mais attention à ne pas creuser le dos.
Et ainsi de suite pendant une heure qui m’a semblé durer dix minutes.

La séance s’est terminée par quelques étirements et la théorie du 6-6-6. Tu prends 6 secondes pour te placer, tu tiens l’étirement pendant 6 secondes et tu mets 6 secondes pour t’en remettre. Et sur un débat concernant les étirements passifs, actifs, avant ou après courses.

Voilà à mon avis, essayez le Com’onbody si vous avez besoin d’un groupe et d’un coach pour vous motiver et vous suivre. Vous l’adopterez.
Tout plein d’infos sur leur site ici (click) et un calendrier en ligne pour vous inscrire aux séances là.(click)

 

 

Fractionnés le 11.09.2010 018Conférence de rédaction chez les Malin Maligne, lundi en début d’après midi.

Moi : Demain article sur Chantecler et les débuts de la section course à pied, ok ?

Bobmon rédac’chef : Chanteclerc, encore ????????? Ca commence à faire beaucoup. Si c’est le dernier ok. Mais seulement si c’est le dernier.

Ça commence à faire beaucoup ? Et si c’est le dernier, ok ? Comment ça, ça commence à faire beaucoup et pourquoi ce serait le dernier ?
Pincez-moi, je rêve !

S’en est suivi un débat houleux sur le thème de :

Moi : C’est quand même MOI qui décide ! Et pourquoi t’irais pas lire l’Equipe plutôt que de me dire ce que je dois faire sur mon blog ?, mais pourquoi t’as dit hier que j’avais 8kg à perdre ? C’est même pas vrai. Tu me trouves grosse, hein ? C’est ça, je suis grosse ? De toute façon, considère que tes dernières heures au sein du webzine sont comptées.

Bob : Ok, c’est toi qui décides…

Stupeur et :

Moi :  Allez quoi, non. Reviens. Je disais ça comme ça. ok ok c’est le dernier. Le dernier. Oui c’est bon, je crie pas, c’est le dernier. Tu restes ?

Il a dit qu’il restait.
Et me voilà à douter de l’intêret de cet article que je tenais pourtant à publier, photos à l’appui.
Me demandant bien pourquoi Bob, mon futur ex-rédac chef, a tenté de censurer le sujet.

A cause de Marc, le coach ? 1m93, 93kg, triathlète, jeune, beau et sympa. Qui m’a refilé la recette anti-cellulite tant attendue, accompagnée de ce petit texte, que je vous livre :
Bonjour Carmel,
comme promis voici un exemple de régime anti cellulite. Evidemment il faut adapter les quantités en fonction de chaque personne, et effectuer un travail sur les zones concernés en parallèles en salle ou à la maison afin d’améliorer les effets du régime.

Oui coach évidemment. Toi aussi tu trouves que je suis grosse ? Elles se situent où exactement mes « zones concernées » ? Histoire que je les compare avec celles décrites par Bob, pour être sûre que vous avez les mêmes…

Exemple de journée type avec une alimentation à base de fruits et légumes naturels ayant les meilleures vertues possibles pour lutter contre la cellulite : anti oxydants/brûles graisses/draineurs

Matin :

 Un bol de fromage blanc à 0 %(300 à 400 g en fonction du poids) avec des fruits rouges (fraises, framboises…)

Un thé vert

 Midi :

Entrée à base de tomate assaisonnée avec du persil citron et un peu de crème de soja

Une viande blanche(dinde ou poulet) avec des oignons+ légumes verts.

Une coupelle d’ananas

 16h :

un thé vert

un bol de fromage blanc (200g à 300 g en fonction du poids)

Soir :

Une salade de céleri avec une sauce au fromage blanc/ciboulette

Un poisson maigre à chair blanche sur un lit de poireaux ou/et poivrons

Bon alors, comment te dire Marc ? Le fromage blanc, je déteste. Les légumes verts, je ne sais pas ce que c’est. T’as mis ni pâtes, ni tiramisu au menu alors que je suis italienne ! T’aurais pu au moins y glisser une part de pizza.
De toute façon, grâce à la MM’s formula, je me suis séparée de ma cellulite, de toute ma cellulite. J’ai la cuisse ferme et galbée, les fesses qui commencent à se rebondir et le gras du bidou qui fond. Et j’ai même des preuves de ce que j’avance.
Faut que je vous développe ça un jour.

Et puisqu’on se dit tout, saches que tes séances de mardi et de samedi dernier m’ont laissé un souvenir impérissable et des courbatures remarquables.
Test de Cooper pour mesurer nosVMA mardi, échauffement puis 12mn à une vitesse soutenue, puis 5 mn de récup (en courant, tu parles de récup) et encore 6mn à fond. Eprouvant.
Résultat : 13km/h pour ma part.
Et samedi : 5 tours de stade en 2mn40, puis 4 en 2mn20, puis 5 en….et encore 4 en ….et 5 en….
Accélération progressive mais très soutenue sur plus de 50mn!
J’ai l’air de me plaindre comme ça mais non c’est juste que Bob m’a semblé un peu essouflé à essayer de rattraper Fabrice. Devant lui sur les photos.
Fabrice, son nouveau maître. Fabrice qui a fini 12ème à Carignan dimanche matin. Fabrice qui est vraiment incroyable ! Si fantastique ! Et prodigieux ! Et inouï, si formidable. Et j’en oublie. Pourtant il m’en a trouvé des adjectifs !
Je crois qu’il va le demander en mariage et qu’ils vont fonder une famille.

1Voilà c’est le grand jour. La section course à pied Chanteclerc fera ses premiers pas de running ce soir à 19.30

Marc, le coach, est prêt à vous accueillir. Bob et moi sommes toujours dans les starting blocks, d’ailleurs on commence à en avoir mal au dos d’attendre.
Enfin surtout Bob. Rapport à son grand âge. Et à mon coaching sur marathon. Il n’en peut plus de retenir sa foulée, de courir à mon allure, de m’écouter me plaindre, de surveiller mes pulsations qui montent et peinent à redescendre, de se câler sur un rythme qui n’est pas le sien. Son dos craque. Mes genoux aussi, remarquez. Mais ça, c’est moins grave.

Son spondylolisthésis de L5 sur S1 de grade 1 se rappelle à lui. Et nous ne sommes qu’en pré-plan…
 Pour se distraire, il a trouvé la parade : il a ouvert les paris. Vous pouvez donc miser sur moi, ou pas. Mel ira-t-elle au bout des 42km195 ? A quel km va-t-elle s’arrêter ? Finira-t-elle sur les genoux ?
On verra. Pour l’instant, j’ai encore enchaîné des séances de la mort toute la semaine, avec le pompon dimanche et l’Everest du parc Palmer à Cenon, que j’ai gravi deux fois. Et rien que ça, ça devrait compter dans le calcul de ma retraite.

Sinon au programme de la séance de Marc ce soir, une prise de contact et un test de 12 minutes genre Cooper. C’est tout ce que Marc a bien voulu me dire, pour le reste surprise !

Et puisqu’on parle de surprise, j’en ai une moi aussi. Le lieu de rendez-vous a été déplacé, à ma demande. Vous pouvez me haïr, j’ai fait ça in extremis, sur un caprice, je le confesse.

On ne se retrouve plus à la maison de quartier Rue Lagrange mais sur la belle piste d’athlé du Grand Parc, derrière le gymnase du Grand Parc I. C’est rue Pierre Trébod. Et c’est tout aussi précisément derrière le centre d’animation du Grand Parc, qui lui se situe au 36 de la rue Robert Schuman. Jamais vous trouvez… faut dire que la piste n’est pas visible depuis la route. Alors bonne chance à tous et à toutes!

Et en tenue s’il vous plait. Des vestiaires seront mis à disposition dès samedi, suivant vos besoins.

Et le samedi suivant, on se donne rendez-vous à 9h30 au stade Alfred Daney. Là j’ai donné ma bénédiction.

8Marc Gardet, le coach, Philippe Vermeulen, le directeur de la maison de quartier Chanteclerc et moi-même sommes heureux de vous faire part de la naissance de notre dernier né : une section course à pied, une vraie. Aux Chartrons. Enfin !

Bob est au courant, j’ai sa bénédiction.

Je ne vous refais pas le match. Je vous avais déjà tout dit ici et , en résumé ça ressemble à ça :

Marre de courir tout(e) seul(e) ? Besoin de partager votre passion ? A la recherche de conseils ou de nouvelles idées pour renouveler votre pratique de la course à pied ? Quelque soit vos besoins ou vos envies, que vous soyez grande débutante 1ère année ou performers assidus, venez nous retrouver pour courir dans la bonne humeur, le plaisir et la technique. Notre coach saura mettre tous ses diplômes, toute sa passion et tout son sens de l’écoute à votre service. Çà se passe les mardis soirs de 19h30 à 21 h et les samedis de 9h30 à 11h00. Et pour les ados qui rêvent de faire comme Usain Bolt, RDV les mercredis après-midis de 15h à 16h.

Et cette fois, on y est dans les starting-blocks, prêts à en découdre.

Rendez-vous mardi 07 septembre 19h30 à la maison de quartier Chanteclerc, rue Lagrange. Tram C, arrêt Camille Godard. Mais je serais vous je viendrais à vélo ou en courrant, c’est beaucoup plus pratique.
La 1ère séance est évidemment gratuite. Vous testez Marc, vous l’aimez, vous l’adoptez.

Il vous en coûtera la modique somme de 55€ par trimestre (ou 45€ si vous faites très djeuns, genre ado) plus une cotisation annuelle de 23€ à la maison de quartier.

Moi je serai là, en tenue et avec mon carnet de notes pour consigner la fameuse recette anti-cellulite promise par le coach.

Le site internet de la maison de quartier Chanteclerc est en refonte et prêt à sortir, formulaire d’adhésion en ligne à venir.
Dès que je l’ai, je mets à jour l’article et vous le mets dans ma blogroll, avec mes liens amis.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

On vous attend nombreuses et nombreux !

coq-1Je vous en avais parlé ici et , déjà.
Avant dans notre beau quartier des Chartrons à Bordeaux, si on voulait courir coaché. On pouvait pas. Y’avait rien.
Alors que le Jardin Public, alors que les Quais, alors que le stade Alfred Daney ou le city stade au Grand Parc.
Des infrastructures, oui. Une section course à pied un peu structurée, non.

Alors Bob et moi on a décidé que ce serait bien que je relève mes manches et prenne mon bâton de pellerin, et que je m’en aille à la recherche de la structure qui pourrait nous accueillir en son sein et faire qu’une vraie section course à pied naisse et prospère enfin.

Et c’est la maison de quartier Chanteclerc (ça y est vous avez compris pourquoi le coq. Sur une idée originale de Bob, je veux rendre à César les bonnes idées de Bob) qui nous a ouvert grand ses portes. Philippe Vermeulen, son directeur, m’a reçue très chaleureusement et en deux temps trois mouvements, hop on a monté le projet.

Et pour que la section soit vraiment performante, fallait d’abord trouver THE coach. Chose faite en la personne de Marc Gardet.
Le seul candidat à m’avoir promis tous ses secrets anti-cellulite si on l’embauchait.
Fallait pas m’en faire miroiter plus, pour moi ce fut tout vu, l’affaire était dans le sac.
Evidemment, évidemment c’était sans compter sur Bob ou monsieur Vermeulen qui ont exigé deux ou trois qualités supplémentaires inscrites à son CV.

Prévoyante, j’avais anticipé l’affaire. Puis-je décemment continuer à me passer d’un coach anti-cellulite ? Non. On est d’accord.
Alors en deux mots comme en 100, Marc Gardet est un sportif accompli, qui a une licence sciences et techniques des activités physiques et sportives ou l’inverse. Il entraîne déjà plusieurs sportifs en coaching perso. Possède un BTS diététique, est maître nageur et a compris qu’avec nous le maître mot serait : adaptabilité.

Parce qu’au sein de la section, y’aura Bob et moi, il va sans dire. Là déjà, il a intêret à s’adapter. Surtout qu’on prépare le marathon de Nice-Cannes ensemble.
Mais il y aura aussi de la débutante confirmée et du marathonien débutant ou l’inverse. Et tout ce petit monde se retrouvera tous les mardi soirs et tous les samedis matin pour des séances taillées sur mesure.
Et si vous avez de l’ado à occuper, Marc l’accompagnera les mercredis après-midis. Aussi. C’est Ugo qui va être heureux quand on va lui annoncer…

Allez les quelques lignes que vous pourrez trouver dans le guide la maison de quartier Chanteclerc à la page « section course à pied », en avant-première et rien que pour vous. 

Marre de courir tout(e) seul(e) ? Besoin de partager votre passion ? A la recherche de conseils ou de nouvelles idées pour renouveler votre pratique de la course à pied ? Quelque soit vos besoins ou vos envies, que vous soyez grande débutante 1ère année ou performers assidus, venez nous retrouver pour courir dans la bonne humeur, le plaisir et la technique. Notre coach saura mettre tous ses diplômes, toute sa passion et tout son sens de l’écoute à votre service. Çà se passe les mardis soirs de 19h30 à 21 h et les samedis de 9h30 à 11h00. Et pour les ados qui rêvent de faire comme Usain Bolt, RDV les mercredis après-midis de 15h à 16h.

Début des réjouissances, le 07 septembre.
Manque le tarif. Je vous dis au prochain épisode…

Crédit photo : http://laophi.wordpress.com/2010/03/02/le-syndrome-du-jeune-coq/

UA-9091949-2