Home Testé pour vous Matériel & Produits

Je déteste courir en regardant mes pulsations, ma vitesse, mon allure, mes pas, mon bras, ma montre.
D’ailleurs je n’ai pas de montre, ni de cardio. J’ai un problème avec le temps qui passe. Je cours depuis toujours à la sensation. Si je me sens bien, j’avance bien, si je me sens moins bien, je rentre manger des crêpes au sucre.
Bilan de ces 3 dernières années : j’ai mangé beaucoup trop de crêpes au sucre. Et j’ai perdu au moins 5mn sur 10km.
Il était donc temps de mettre un terme à ce grand n’importe quoi sous peine de re-perdre à nouveau ma motivation fraîchement retrouvée.

Bob, qui me connait bien, et qui en marre que je me cache derrière mes sempiternels « j’en peux plus, non là vraiment au niveau cardio, je suis au taquet » lors de nos sorties course à pied, sait que je peux résister à tout sauf à mon I-Phone. Il a donc suggéré l’idée d’une ceinture cardio relié à mon …. I-Phone, chéri. Plutôt qu’une Apple Watch. Comme Christie Turlington.

J’ai trouvé l’idée séduisante. Même si l’Apple Watch ça aurait eu plus de gueule quand même.

Mais bon.

15 jours après, la solution pourtant si alléchante et tombée toute cuite à point de la ceinture cardio à la place de l’Apple Watch, n’a pas suffit à ce que je franchisse le Rubicon.
N’écoutant donc que son courage à deux mains, Bob est allé m’acheter ça sur le site d’Apple, pour la modique somme de 109€95.

Oui oui je sais.

Bref, je me suis retrouvée bien coincée. Sans Apple Watch. Obligée d’essayer la nouvelle chose, de la porter, de la synchroniser avec mon I-Phone, de regarder mes pulsations et d’enregistrer mes entraînements pour voir un peu comment et combien j’étais en forme.

Verdict ? Je ne regarde toujours pas mes pulsations ni ma vitesse ni rien pendant que je cours, mais j’enregistre tout et quand je sens que je coince je demande à Bob de jeter un oeil sur ma fréquence cardiaque en plus de m’engueuler.

Hyper ergonomique et simple à faire marcher, le Wahoo fitness ne me blesse pas non plus sous les seins. Essentiel ça. Les ceintures trop rigides de toutes les autres marques m’ont toujours blessée sous les seins. Celle-ci : RIEN, nada, même pas mal, pas l’ombre du début d’une trace ou d’une marque rouge même après l’avoir portée pendant plus de 14km l’autre soir pour revenir du bureau en  courant.

Evidemment, je suis de parti pris. Si ça vient de chez Apple, évidemment c’est mieux.

L’autre très grand avantage de cette ceinture est qu’elle m’ajoute 500m au compteur quand je cours avec Bob qui calcule sa distance avec son Garmin et fait 14km200 quand moi j’en cours 14, 710. Non négligeable.
Le résumé de l’entraînement est super simple à comprendre, je vous ai mis le tableau là juste en dessous sur la photo. On y trouve le temps (oui je sais), la vitesse moyenne (oui oui je sais), les pulsations (beaucoup trop hautes) et accessoirement les calories brûlées (1094 sur cette séance).

Ne me demandez pas si ça marche avec autre chose qu’un I-Phone 6 ou sous Androïd. Tout ce que je sais, c’est que je place la ceinture dans mon soutien-gorge de sport, je lance l’appli et 3, 2, 1 … je pars !

WahooFitness

 

Le service après-vente de la société GARMIN est, je vous le garantis 100% malinmaligne, le meilleur du monde !

Traduction instantanée pour les bilingues en français : Dans le SAV de GARMIN je crois.

C’est une belle histoire que je m’en vais vous narrer aujourd’hui, une histoire d’hommes, Benjamin et Emmanuel, de technologies défaillantes, de CHRONOPOST, de RDV impromptu Porte de Versailles, d’angoisse, d’échanges de courriels et d’appels téléphoniques, de liens sur LINKEDIN, l’histoire aussi d’une société internationale avec des bureaux aux États-Unis, en Europe et en Asie et qui dispose du MEILLEUR SAV DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS.

Je suis un client heureux et je l’écris haut et clair à la face de ce monde cruel capitaliste, consumériste, matérialiste, sans repère ni valeur, LE MEILLEUR SAV DE LA TERRE EST LE SAV DE LA SOCIÉTÉ GARMIN.

Et pourquoi le SAV de GARMIN est le meilleur SAV de la terre et de l’univers me direz-vous ?

D’abord parce que leur site « support » est simple, compréhensible et bien rubriqué : http://www.garmin.com/fr-FR/support/

Ensuite parce que le jour où t’as un problème, notez que c’est fréquent avec les produits électroniques made in Taïwan ou China, tu trouves facilement comment contacter GARMIN par téléphone ou par formulaire, et je n’ai pas peur de prouver ce que je dis, clique donc (clic) si tu ne me crois pas amie lectrice incrédule.

Enfin parce que derrière le formulaire ou le téléphone bossent des hommes, des vrais, des durs, des tatoués (NDLR : les métiers techniques et technologiques restent essentiellement masculins, heureusement qu’on continue à faire les choses importantes et qu’on laisse la direction de la communication aux femmes) qui se plient en 4 en 72h chrono pour ton plaisir de coureur accro au cardiofréquencemètre et à la mesure de la vitesse instantanée, donnée fondamentale quand tu finis ton marathon de Paris 2015 à  9.86 KM/H de moyenne.

Excusez du peu.

Et je le prouve encore une fois.

résultat-marathon-de-Paris-2015

Je suis trop long, j’en vois deux qui baillent, n’ayez pas honte, il est encore tôt.

En résumé : la ceinture HRM (pour heart rate monitor) de mon GARMIN 620 tombe en panne voilà 15 jours, retour SAV, renvoi de la ceinture à la maison après réparation, patratas ! ça marche toujours pas. Re-contact du SAV, jérémiades du coureur qui se présente comme LE SEUL CAPABLE DE BATTRE BEKELE A LA CONDITION EXPRESSE DE DISPOSER DE SA GARMIN 620 LE 6 AVRIL A 8H45 (NDLR : je parle de moi), échanges de mél avec Benjamin du SAV Garmin qui me croît capable de l’exploit, appel téléphonique dudit Benjamin pour confirmation que j’existe et accord pour un retour express avec échange standard sur le stand de GARMIN du marathon de Paris porte de Versailles.

Oui mesdames et mesdames, vous avez bien lu, Benjamin a transporté le précieux colis, montre et ceinture HRM, au péril de sa vie, il en était encore tout retourné quant on a fait connaissance dans le monde réel  ! la porte de Versailles n’est selon ses dires pas très sûre depuis qu’on a guillotiné Louis XVI, le 21 janvier 1793 à 10h22, sur la place de la Révolution (ancienne place Louis XV, devenue en 1795 la place de la Concorde), en application du jugement de mise à mort du roi par décapitation prononcé par les députés de la Convention nationale  (clic).

Une belle aventure humaine extraordinaire qui se finit en eau de boudin pour cause de soucis gastriques et de corps mal conçu de 1968 à nos jours (clic).

Vous saurez tout quand vous saurez que l’ami Benjamin fait désormais partie de mes contacts sur LINKEDIN, un contact qui vaut de l’or et au moins ce billet gratuit sur MALINMALIGNE.

Bon, tant qu’à dire du bien de l’homme autant dire du mal de la machine, la fonction RACE PREDICTOR de la GARMIN 620 n’est vraiment pas au top.

Je vous dispense de commentaire, merci.

garmin-predictor-race

 Photo prise avant renvoi de ma montre au SAV et échange standard…

————— Edit de 21h41———————

SAV-Garmin

Non mais allo quoi !
Appelez-moi la Nabila des blogs de sport féminin.

La te-hon, comme dirait Nab. Depuis le temps que je cours, je n’ai jamais eu de cardio-fréquencemètre à moi, vous savez un de ceux qui connaissent leur maître par coeur et dans les moindres courbes. Les vrais coureurs savent.
Bob sait. Il a parfois réussi à me passer la ceinture de son cardio à lui sous la poitrine, mais de cardio perso, nenni. Je n’en ai jamais voulu.

Pourquoi ?
Parce qu’un peu la trouille de me confronter régulièrement à mon éternel manque de régularité ou à mes performances en dents de scie.
Parce qu’aussi l’envie de courir libre et pour le plaisir plutôt que de mettre un pied dans la compét, la vraie, celle faite de hauts et de plein de bas. Surtout pour moi.
Parce que la peur de l’échec, en somme.

Sauf que là, maintenant, tout de suite, dans un mois, bientôt, je vais commencer le plan d’entrainement le plus sérieux de toute ma petite life de runneuse avec coach JPM (aka Jean-Pierre Monciaux). Coach JPM va me suivre à distance pendant 8 semaines grâce, entre autre, à toutes les données que mon cardio-fréquencemètre va lui transmettre de moi.

Sauf que je n’ai toujours pas de cardio.
Problème.
Solution : acheter un cardio-fréquencemètre.
Je fais bien ma Nabila, hein ?
Un cardio, oui mais quelle marque ? Garmin, Polar, Suunto, Timex ?
Un Garmin sans aucun doute. C’est le cardio de Bob, son nouveau copain de 2011 (clic). Il l’a toujours, il l’aime d’amour et ne le prête qu’à Ugo, l’ado. Signe qui ne trompe pas. Entre son Garmin et lui, c’est du sérieux.
Sauf que j’ai bien lu et relu tout son article et après re-re-lecture, je suis sûre d’une chose : j’ai rien compris !
Le mode multi-écran, la FCM moyenne, le rival virtuel de course, l’écran tactile et tout le reste ne me rassurent pas vraiment sur ma compétence à savoir utiliser un truc aussi compliqué.
Et pourtant, je vais bien devoir sauter le pas, en acheter un et me débrouiller avec.

Donc, revenons à nos cardio, c’est un Garmin qu’il me faut. Reste à déterminer le modèle ? Avec ou sans GPS ? Rose ou bleu ?
Si je me fie toujours à l’expertise de Bob, un Garmin Forerunner sans doute. Parce parce que chez Garmin, les mecs du marketing visiblement ont voulu s’adresser à des personnes aussi basiques que Nabila et moi. Et même Nabila peut comprendre que des Garmin, y’en a plein pour toutes les disciplines sportives et que la gamme Forerunner, c’est pour les gens qui run.

On avance. Un Garmin, donc. Et un Forerunner, qui plus est. Certes mais lequel de Forerunner ? Le 210 ? Le tout nouveau 220 et son magnifique bracelet aubergine ? Le 310XT ? Le CX 405 de Bob ? Le 610, le 620 ou le 910 XT ?
Bref, la galère !
La solution est sans doute dans l’utilisation que je veux en faire. (Dites, il me manque juste la paire de fesses de Nab, pour la poitrine ça va j’ai déjà, et définitivement, je suis prête pour la relève.)

J’ai besoin d’un GPS, de pouvoir entrer les séances d’entrainement de JPM, il me faut des alertes cardio, ma vitesse de course et ma fréquence cardiaque. Et le plus important : un écran couleur. Le reste me semble trop compliqué pour ce que je peux en faire.

The winner est donc la dernière Garmin Forerunner 220 (clic). Celle avec le bracelet rouge et noir. A 249€
Ou la Garmin Forerunner HRM-Run 220 à 299€, avec la fonction HRM.
A moins que je prenne la Garmin Forerunner 620 HRM-Run (clic). A 449€
Mais ça m’obligerait à continuer à courir au-delà du semi-marathon de Paris à ce prix là.
Bref j’hésite…

Alors quand j’hésite, en général, j’ai une super méthode pour me sortir des ronces. Je pique le cardio à Bob et je lui en offre un tout neuf qu’il se choisira tout seul comme un grand.
De rien chéri, ça me fait plaisir.
Sinon, j’ai désespérément cherché une photo de moi avec un cardio pour illustrer cet article et je n’ai rien trouvé.

mel footing houilles 029

Mes amis, l’heure est grave. J’ai trouvé un nouvel exercice sportif addictif qui ne te fait pas transpirer 10 litres d’eau à la séance. De mieux en mieux, hein.
J’ai nommé : MyFitnessPal, l’appli mobile qui compte toutes les calories que tu manges et celles que tu dépenses et qui te dit si c’est bien ou mal. Archi crevant si tu le fais systématiquement et minutieusement. On a les activités sportives qu’on peut. Bon.

A vrai dire, j’avais téléchargé MyFitnessPal sur mon Iphone dès sa sortie il y a quelques mois, puis je l’avais consciencieusement oubliée et je l’ai ressortie hier.
Le principe ? Tu entres tout un tas de données perso dans la machine, comme ton poids, les kilos que tu voudrais perdre, la fréquence de tes exercices physiques et hop, la machine calcule et te sors le nombre de calories auxquelles tu as droit chaque jour.
Pour moi, pas lourd : 1 200 calories en tout et pour tout.
Sachant que dès le petit déj avec mon café, mes deux tartines de pain grillées et beurrées et un peu de miel, je me grille déjà 400 calories.
Le calcul est vite fait : 1200 – 400 = la misère.
Alors toute la question est : quel est le secret pour pouvoir finir la journée sans crever de faim ou manger les miettes sur mon tee-shirt ?
Faire du sport. Et brûler les calories que tu viens de manger.
C’est rigolo, non ?
Non.
C’est pas trop trop rigolo, on est d’accord.
Mais mais mais, je dois avouer que l’appli n’est pas trop mal foutue et que ça peut te remettre à l’endroit si tu as besoin d’un petit coup de pouce pour t’aider à arrêter de faire du gras sur le canapé.
L’appli est facile à prendre en main, il suffit de taper pain ou yaourth pour avoir accès à une liste impressionnante de produits familiers, genre Chocolat Nestlé dessert. Liste dans laquelle tu pioches ce que tu viens de manger et hop tu valides.
Côté exercice, tu as le choix entre une activité cardio et une activité muscu.
Si tu tapes running, tu te retrouves avec tout un tas de distance en miles, ce qui n’est pas hyper pratique quand tu cours en kilomètres. Il te faut donc convertir et entrer une distance et une vitesse approximatives dans la machine. Et là, le choc quand tu t’aperçois que les 10km que tu viens de t’avaler avec Bob annulent seulement ton petit déj.

Tout ça est reporté dans un petit tableau qui indique l’objectif, les calories, celles dépensées par le miracle de l’exercice et celles qui restent. Et à la fin de la journée, tadaam : le bilan. J’ai mangé 28 calories de trop.
Et le petit commentaire : « Si tous les jours étaient comme celui-ci, vous pèseriez 51kg dans 5 semaines ».
Conclusion et décryptage : si tu manges un couscous à midi et un autre le soir MAIS que tu te tapes 10km le matin, tu as une chance de perdre 500 grammes en 5 semaines.
Voilà.

Appli marrante et plutôt addictive (tu te surprends à enchaîner 3 pompes après avoir mangé en douce un carré de chocolat) à condition de la consommer au 3ème degré et avec modération. Personne souffrant de troubles alimentaires s’abstenir.
Crédit photo : Hervé Mascot

Carmel-004114

Vous cherchez des chaussures de running pas cher sur Internet ? Vous vous demandez quel est le meilleur site de vente en ligne d’articles de sport ? Vous voulez courir au meilleur prix parce qu’ un amorti tarifé comme une conférence de Sarkozy ça vous rend dingue ? Vous souhaitez savoir si Dieu existe et avec quelle pompe il courra son prochain semi-marathon ? Vous souhaitez savoir si j’existe et avec quelle pompe je courrai mon prochain semi-marathon ? J’ai toutes les réponses…

Un peu d’économie pour commencer. Selon l’institut LSA (clic), la croissance annuelle des ventes de produits de running est de 5% par an.  Asics, leader du marché, connaît une progression « à deux chiffres » du nombre de paires de running vendues. Business is business… Les produits commercialisés sont de plus en plus techniques et souvent sans gain réel pour le coureur (c’est moi qui le dis). En ce bas monde consumériste où rien ne peut plus être simple, il faut du neuf chaque année, tous les modèles sont millésimés, il (leur) faut de l’innovation et de la technologie pour affoler le « coursommateur ».

Cette course folle a fini par décoller les prix du sol, comme une foulée de kényan, les KAYANO, haut de gamme de chez ASICS, sont vendues à plus de 170€… A ce prix-là, vous avez quand même droit aux chaussures droite et gauche, vous pouvez même choisir votre pointure. Le luxe a un prix.

Niveau circuit de distribution fleurissent les enseignes, DECATHLON, GO SPORT, SPORT 2000, CASTORAMA (cherchez l’intrus) etc. pour les généralistes, ENDURANCE SHOP, PLANÈTE JOGGING, BOUTIQUE MARATHON etc. pour les spécialisés, sans compter les revendeurs du coin que je fréquente par engagement politique, TOUS ENSEMBLE DÉFENDONS LE PETIT COMMERCE, LE MADE IN FRANCE ET L’ARTISANAT, Running Bordeaux et TRAID à Bordeaux. Ou Le marathonien à Sartrouville qui ne veut pas me reprendre (« reprendre » mais pas au sens de « repriser » hein ?)  mes MIZUNO WAVE SAYONARA trouées au bout de 2 minuscules mois d’utilisation (clic). Le marathonien que j’ai trompé en cherchant chaussure à mon pied sur MEETIC. Non. Sur le web.

Des sites web de vente de chaussures de running, des pure players, y’en a plein, les plus connus, Lepape (à ne pas confondre avec son célèbre homonyme du Vatican spécialisé dans la production d’hosties),  I-Run, univers-running…  mais je n’y ai jamais rien acheté, je n’aime pas faire comme tout le monde.

Bon alors, t’accouches, c’est quoi les sites Internet pour courir au bon prix ?

Impatientes lectrices, voici ta liste de Noël, on fait dans l’illustratif avec un good exemple, celui de mes MIZUNO WAVE SAYONARA, j’en suis fou, légèreté, souplesse, dynamisme et… aération grâce aux trous pour les orteils.

Au 28/10/2013….

CASAL -RUNNING.com  : 87,50€ + 5casal-sport-mizuno-sayonara€ de frais de port (clic)  

WIGGLE.fr : 107 €  (clic) 

RUN21.COM :  109,35€  (clic)

ACTIVINSTINCT.fr : 109,70 € (clic)

LE PAPE.com : 125  € (prix catalogue) (clic)

I-Run.fr : 125€ (prix catalogue) (clic)

Vu la méga différence de prix, je demanderais bien à CASAL RUNNING société française basée en France (oui l’Alsace c’est en France pour toi qui habites au sud de la Loire) comment c’est possible. Je vais leur demander. Je remplis un formulaire en ligne et on va voir s’ils ont en plus un bon service com’. Je vous tiens au courant.

Encore un conseil, si vous êtes débutant tout court ou moyen-plus, foncez chez un podologue du sport, un bon podologue du sport, il analysera votre foulée et vous dira si vous avez besoin de semelles pour protéger votre dos et vos genoux. S’il est vraiment bon, il vous conseillera même un modèle de chaussures de running.  Vous achèterez vos chaussures chez le petit revendeur du coin. Pour l’aider à vivre sa passion. Et aussi pour connaître votre pointure. La paire suivante vous l’achèterez sur le web. Ainsi de suite…

Sinon je courrai le semi-marathon de Boulogne-Billancourt le 17 novembre en ASICS WAVE SAYONARA hyper-ventilées, vous me reconnaîtrez facilement !

————————————————

EDIT DE 9h LE 29/10/2013

Le cours de la MIZUNO WAVE SAYONARA vient de remonter chez CASAL RUNNING au prix catalogue soit 125 € !!!!!!

WIGGLE.fr est désormais en $tête$ avec 107€ tout compris.

UA-9091949-2